Chammal : frappes multiples contre Daech dans la région de Mossoul

Publié le 7 Juillet 2016 à 11:21

© EMA / Marine nationale

Le 04 juillet 2016, cinq aéronefs déployés au Moyen-Orient dans le cadre de l’opération Chammal ont réalisé plusieurs frappes contre des positions de Daech dans la région de Mossoul.

Deux Mirage 2000D et un Atlantique2 de la Marine nationale qui venaient de la base aérienne projetée en Jordanie ont participé à cette frappe. Ils étaient accompagnés de deux Rafale stationnés dans le golfe arabo-persique. Les cinq aéronefs ont évolué dans une même zone, au sud-est de Mossoul.
 
Les deux Mirage 2000D et un Rafale ont dans un premier temps frappé simultanément plusieurs bâtiments, dans lesquels les combattants ennemis se trouvaient retranchés. Après un ravitaillement en vol, les Mirage 2000D ont ensuite illuminé des cibles dans la même zone au profit de l’Atlantique2 et d’un Rafale, qui ont à cette occasion pu procéder à deux tirs.

L’ensemble des objectifs identifiés ont été totalement détruits, permettant ainsi d’affaiblir sérieusement le dispositif défensif de Daech dans ce secteur.

Cette opération coordonnée, qui a impliqué plusieurs acteurs, illustre l’interopérabilité entre les équipages de la force Chammal, qu’ils soient de l’armée de l’Air ou de la Marine nationale. Pour l’Atlantique2 basé en Jordanie, cette frappe était la 7e réalisée sur le théâtre depuis le lancement de l’opération et la première depuis le mois d’avril.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise actuellement 1000 militaires. Elle vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien en Irak et en Syrie dans la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech, en frappant l’organisation terroriste avec ses moyens aériens. Le dispositif complet est actuellement structuré autour de quatorze avions de chasse de l’armée de l’Air (six Rafale, cinq Mirage 2000D et trois Mirage 2000N) d’un avion de patrouille maritime Atlantique2 de la Marine nationale ainsi que de capacités de renseignement, de commandement, de contrôle (C2) et de ravitaillement. Il comprend également une centaine de militaires projetés à Bagdad et Erbil pour la formation et le conseil des états-majors et unités irakiennes.

  

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la défense                

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer