Coopération avec la police maritime seychelloise

Publié le 30 Juin 2016 à 14:52

© FAZSOI

Du 6 au 23 juin 2016, les forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont accueilli un membre de la Marine Police, organisme assurant la surveillance côtière aux Seychelles. Intégré au sein de la brigade de gendarmerie maritime, basée au Port à La Réunion, le policier a effectué une instruction en situation réelle aux côtés de l’équipage de la vedette Verdon. 
 
La vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Verdon, mesure 20 mètres sur 5 et constitue l’un des moyens maritimes des FAZSOI permettant d’assurer des missions de surveillance côtière, avec jusqu’à 8 gendarmes à son bord.. En vertu de la coopération bilatérale franco-seychelloise, Andrew, un policier seychellois, est venu  s’entraîner aux côtés des gendarmes français, à bord du bâtiment.
 
 
La journée du 16 juin 2016 était consacrée à la formation des pilotes sur embarcations sur-motorisées. La gendarmerie maritime, sous contrôle des FAZSOI, a dispensé une instruction au profit de la brigade nautique côtière du Port, constituée de gendarmes départementaux. La formation, indispensable au pilotage d’une vedette, a été effectuée à bord d’une embarcation pneumatique sur-motorisée appartenant à la Marine nationale.
 
Ainsi, l’équipage du Verdon a mis à l’eau l’embarcation pneumatique Tender One, pour rejoindre celle de la gendarmerie départementale dans la baie de Saint-Paul. Ces embarcations, nécessairement légères pour  bénéficier d’une rapidité et d’une mobilité d’action, ont été mises à contribution dans un exercice consistant à réaliser des abordages de bateaux en navigation. La manœuvre était donc complexe !
 
Pour que le Tender One puisse se coller à la coque du bateau à appréhender, il lui fallait prendre en considération plusieurs paramètres tels que le vent, la houle, la vitesse ou encore la trajectoire. Au même titre que les gendarmes français, le policier seychellois s’est essayé à l’abordage : encadré par un instructeur, il s’est entraîné et a bénéficié de conseils pratiques qu’il a mis en œuvre.
Tout au long de ces trois semaines, le policier seychellois a observé ses homologues français, découvert des procédures différentes, pratiqué des opérations de contrôle en situation réelle et développé ses expériences et savoir-faire. Ce travail complète les nombreuses actions déjà menées dans le cadre de la coopération franco-seychelloise, notamment lors des détachements d’instruction opérationnelle et des détachements d’instruction technique, ou des exercices multinationaux organisés en océan Indien.
 
 
Source : Marine nationale
Crédits : FAZSOI
Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer