Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser

Publié le 30 Juin 2016 à 10:35

Le Jean Bart veille sur le Gamal Abdel Nasser © Marine nationale

 Cette 13ème édition de l’exercice Cléopatra, rendez-vous incontournable de la coopération franco-égyptienne, avait cette année une saveur bien particulière : un programme de 21 exercices était articulé autour du transit du tout nouveau BPC Gamal Abdel Nasser, entre la France et l’Egypte. Au total, à son sommet, ce sont 710 marins, du Jean Bart et de son détachement Panther de la 36F, du BPC Nasser, de la frégate Taba mais aussi des patrouilleurs rapide Zekry, Mahmoud Farmy et de la corvette Suez qui ont partagé leur expérience lors d’exercices de manœuvres et de combat organisés en méditerranée du 18 au 23 juin 2016.

 Le bilan de ces 6 jours témoigne d’un rythme soutenu : formation des équipes de pont d’envol de l’ENS Nasser et nombreuses manœuvres aviation, tirs d’artillerie 76mm et 100mm, exercices de présentation ravitaillement entre le BPC et le Jean Bart, lutte antiaérienne contre des F16 égyptiens.

 Mission accomplie pour le Jean Bart chargé de s’entrainer avec le Gamal Abdel Nasser, le plus grand bâtiment de guerre du continent africain, sur son premier transit avant son premier accostage à Alexandrie, son nouveau port base.

Rarement l’intégration d’un dispositif français et égyptien aura été aussi forte. Le fruit de Cléopatra est donc la collaboration entre les deux marines, dont le millésime 2016 témoigne d’une interopérabilité qui continue de s’intensifier compte tenu des liens très étroits entre les marines française et égyptienne.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer