Marie Détrée, peintre officiel de la Marine à bord du Jean Bart

Publié le 28 Juin 2016 à 12:24

Marie Détrée au dessus de la PLH du Jean Bart, en route vers Alexandrie © Marine nationale

 Depuis toujours, la Marine embarque des peintres à bord de ses bâtiments. Avant l’invention de la photographie, ces explorateurs d’exception avaient pour mission d’immortaliser les paysages et les grands évènements maritimes, batailles ou expéditions. Parmi les plus illustres, on peut citer Marin Marie, Albert Brenet ou Maturin Méheut, sans oublier bien sur Eugène Delacroix. En 2016, les peintres officiels de la Marine (POM) sont toujours à l’œuvre : sélectionnés par un jury à l’issue du Salon de la Marine, leur cercle très restreint s’élève à 45 artistes. En plus d’une très grande diversité de styles, leur point commun, est leur passion de la mer et du monde maritime.

 

Embarquée depuis près de 10 jours à bord de la frégate antiaérienne Jean Bart, Marie Détrée, peintre officiel de la Marine depuis 2010, a fait du bâtiment tous ses sujets. Toujours de manière très figurative, ses gouaches fixent avec force et subtilité, quelques instantanés du transit vers Alexandrie. Ses peintures font vibrer les couleurs du central opérations et savent accentuer les formes et les jeux d’ombre des parois d’acier ou des tableaux électriques.

Le contraste est saisissant, entre la sensibilité de l’artiste et la rusticité de ce bateau de guerre dans lequel vivent et travaillent plus de 240 hommes au milieu d’un environnement aussi hostile que celui de la mer. Son atelier est une frégate qui gite et qui tangue en permanence et à bord de laquelle les effluves de suie et de gazole se mêlent à celles de la graisse des armes à feu. C’est justement cette atmosphère et cet environnement hors normes qu’aime saisir sur le vif, Marie Détrée.

 

Originaire de Saint Malo, Marie Détrée est diplômée de l’Ecole nationale supérieure des Beaux Arts de Paris et c’est tout naturellement qu’elle participe au Salon de la Marine, vivier des futurs POM. Depuis sa nomination il y a 6 ans, elle embarque sans relâche sur les différents bâtiments de la Marine nationale nourrissant ainsi sa culture maritime et sa passion artistique. Parmi les plus célèbres, le Charles de Gaulle, le Mistral et le Dixmude, les frégates Forbin, Aquitaine, La Fayette et Vendémiaire, sans oublier le Dupleix et le Latouche Tréville. L’Odyssée de Marie Détrée se poursuit à bord du BATRAL La Grandière, du patrouilleur austral l’Albatros, du pétrolier ravitailleur Meuse et du bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne. Sa découverte des océans se poursuit sous la surface, à bord des SNLE Le Triomphant et du SNA La Perle. Il ne manquait plus à Marie Détrée que d’embarquer à bord d’une frégate antiaérienne. C’est chose faite avec le Jean Bart !

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (8 votes)
Envoyer