Le chasseur de mines Céphée de retour de l’exercice Joint Warrior

Publié le 12 Mai 2016 à 10:53

Le CMT Céphée, en escale a Faslane, « encadré » par ses sisterships, le BNS Primula et le HNLMS Vlaardingen © Marine nationale

Le chasseur de mines tripartite Céphée a participé à l’exercice Joint Warrior 16.1 du 10 au 23 avril 2016. En interaction avec l’exercice franco-britannique Griffin Strike, cette édition a rassemblé une cinquantaine de bâtiments de surface de dix nationalités différentes, ainsi que des composantes sous-marines, aériennes et terrestres.

Après une rapide escale à Faslane dédiée à la Pre-sail Conference et au cours de laquelle le Céphée a retrouvé ses sisterships belge et néerlandais, une première phase d’intégration a donné l’occasion à l’équipage de découvrir les contraintes de la navigation au milieu des lochs, lors du transit vers les zones d’opérations.

Le Céphée, intégré à un Task Unit comptant quatre chasseurs de mines britanniques, a conduit des opérations de chasse aux mines sous une menace asymétrique permanente, pour préparer l’évacuation de ressortissants menacés par les « ultranationalistes pastoniens ».

Confronté à des attaques maritimes régulières et à de fréquents brouillages GPS, le Céphée a éprouvé ses procédures internes et mis en œuvre ses capacités d’autodéfense.

Dans un environnement particulièrement réaliste et sous le regard critique de cellules médiatiques vigilantes quant au risque d’ingérence de cette force amie sur les côtes « pastoniennes », le Céphée a réussi à identifier trois mines d’entrainement sur les cinq retrouvées.

Cet exercice a constitué pour l’ensemble de l’équipage une opportunité d’entrainement dans un contexte international. Les fortes interactions ont également permis de renforcer l’interopérabilité et la connaissance mutuelle, préparant ainsi les futures opérations conjointes.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 3.5 (2 votes)
Envoyer