La frégate Jean Bart dans l’opération Chammal

Publié le 20 Avril 2016 à 14:06

© Marine nationale

Depuis plus de six semaines, la frégate antiaérienne Jean Bart assure la composante maritime de l’opération Chammal en Méditerranée orientale, nom du contingent français intégré à l’opération Inherent Resolve.

En plus de sa frégate antiaérienne, la France engage actuellement de nombreux moyens dans l’opération : un total de 1000 militaires dans les trois dimensions. Depuis le ciel opèrent des avions de chasse , six Rafale de l’armée de l’Air et huit Mirage 2000 D, un avion de ravitaillement KC135 ou de contrôle aérien type AWACS E3F accompagnés d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2, de la Marine nationale. A terre, plus d’une centaine de soldats sont déployés dans la région de Bagdad, pour contribuer à la formation des militaires irakiens. Une soixantaine d’officiers de liaison sont présents dans les différents états-majors de la coalition, de Bagdad à Tampa aux États-Unis, en passant par Koweït, Al Udeïd au Qatar et au Bahreïn.

En mer, à deux reprises, de février à avril 2015 et de novembre 2015 à mars 2016, Chammal a été renforcé par l’engagement du groupe aéronaval (GAN) en Méditerranée et dans le golfe Arabo-Persique, après que le Jean Bart ait ouvert en précurseur son volet maritime d’octobre 2014 à février 2015.

Aujourd’hui, la frégate participe à nouveau à la « défense de l’avant » contre les foyers du terrorisme au Levant. Lors de ses patrouilles et grâce à ses nombreux senseurs, le Jean Bart est paré à intervenir à tout instant. Il contribue à maintenir, au plus haut niveau, la capacité d'appréciation autonome de la France sur la situation des zones et des sites contrôlés par l'organisation terroriste au Levant.

Le Chammal est un vent puissant qui se lève sur les déserts du Levant. Inherent Resolve est le nom des opérations conduites dans le cadre des décisions du Conseil de sécurité des Nations Unies, en particulier la résolution 2170 du 15 août 2014 et la résolution 2249 du 20 novembre 2015.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer