Griffin Strike 16 : opération amphibie d’envergure, interopérabilité renforcée !

Publié le 19 Avril 2016 à 14:20

© Marine nationale

Dans un scénario des plus réalistes, le Maritime Component Command (MCC) de la force expéditionnaire interarmées franco-britannique (CJEF) a mené une opération amphibie d’envergure sur les côtes de Cornouailles le 14 avril 2016. Après une première phase de mécanisation, cette opération vise à renforcer l’interopérabilité des unités franco-britannique engagées dans cet exercice organisé en Grande Bretagne du 10 au 23 avril 2016.

Un des objectifs du MCC est de garantir au commandement une capacité d’entrée sur le théâtre. Après s’être approchées discrètement, au petit matin du 14 avril, les unités françaises et britanniques amphibies, de lutte anti sous-marine, anti-aérienne, en contact permanent, ont œuvrées conjointement pour débarquer depuis le HMS Ocean des commandos britanniques sur les plages de Cornouailles.

Les cinq bâtiments de la Marine nationale (bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude, (BCR) bâtiment de commandement et de ravitaillement Var, frégate anti-aérienne (FAA) Cassard,  frégate de lutte à la surface (FASM) La Motte-Picquet), ainsi que six bâtiments de la Royal Navy ont fictivement fait face à une menace asymétrique complexe : zone saturée de mines, attaques répétées d’aéronefs de combat et de sous-marins. Chaque bâtiment a reçu, « pour exercice » plusieurs impacts qui ont provoqué blessés, avaries, incendies… Tous soignés, maîtrisés, et réparés dans les plus brefs délais !

L’entraînement est intense pour les équipages. Composées de français et de britanniques, les cellules du MCC continuent sous les différentes menaces à interagir ensemble et conduisent conjointement les opérations en lien avec l’état-major interallié (CJTF HQ). La veille, le HMS Bulwark a effectué des présentations pour un ravitaillement à la mer avec le BCR Var. Le BPC Dixmude a transféré des charges lourdes. Dans la journée du 14 avril 2016, le Var a effectué un ravitaillement double avec la FASM La Motte-Picquet et la FAA Cassard. Le Var est la clef de voute d’une force maritime déployée :  il constitue la garantie de durer à la mer en opérations.

Depuis son appareillage, le Maritime Component Command franco-britannique démontre toute sa détermination et sa crédibilité opérationnelle à honorer le double mandat qui lui a été confié, dans le cadre de l’exercice et sur le cap de la validation du concept de CJEF.

 

 

 

 

 

Dossier de Presse

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer