Premier stage de mise en condition opérationnelle pour le bâtiment multimission D’Entrecasteaux

Publié le 1 Avril 2016 à 09:41

© Marine nationale

Le bâtiment multimission (B2M) D’Entrecasteaux a conduit durant près de 2 semaines un stage de mise en condition opérationnelles (MECO). Ce stage a permis de former, d’entraîner, d’aguerrir l’équipage, mais aussi de tester les installations du B2M afin de le préparer à l’ensemble des missions qui lui seront bientôt confiées.

La préparation physique militaire du combattant (PPMC) a constitué la première épreuve de ce stage. L’équipage a su enchaîner les entraînements dans différents domaines : mouvement de foule, protection du bâtiment, raid nautique, exercice de sécurité… sous l’œil vigilant des entraîneurs de la force d’action navale dont les remarques et les conseils ont guidé et fait progresser l’équipage.

Le D’Entrecasteaux a ensuite appareillé au petit matin de la deuxième semaine afin de poursuivre le programme de la MECO en mer. Son quotidien a été rythmé par un large éventail d’entraînements opérationnels : treuillage plongeur, remorquage avec un chasseur de mines, transfert courrier avec le VN Partisan, entraînement au contrôle de l’embargo avec tir de semonce et mise en œuvre d’une équipe de visite. Le B2M a également effectué un exercice d’évacuation de ressortissants avec la collaboration des élèves l’Ecole navale.

En passerelle, les diffusions ont donné le tempo de l’activité du bâtiment : l’équipe de quart assurait une vigilance sans faille en tout temps et en toute circonstance. La brigade de protection a également été mise à contribution lors des exercices de tir de semonce, tir d’arrêt et mise en place des équipes de visite. L’équipe des manœuvriers s’est exercée à la mise à l’eau des embarcations que le B2M utilisera pour ravitailler les zones isolées ou pour aider des populations à évacuer.

Le D’Entrecasteaux a acquis une première qualification opérationnelle, sésame nécessaire à tout déploiement. Il appareillera fin avril pour rejoindre son port de base, Nouméa.

Le programme B2M a vocation à assurer les missions de souveraineté outre-mer (Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, La Réunion et Antilles). Bâtiments modernes et polyvalents, les B2M participeront aux missions de présence, de surveillance et de protection des intérêts français dans les ZEE ; de projection de forces ; de soutien logistique et de sauvegarde et d’assistance au profit des populations.

Répondant à la fois à un besoin militaire et interministériel, leur perspective d’utilisation s’inscrit à la fois dans le concept d’emploi des forces et découle des responsabilités confiées à la Marine dans le cadre de sa participation à l’action de l’Etat en mer.

Diaporama

 

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 4.8 (4 votes)
Envoyer