La Marine nationale porte secours à trois migrants en difficulté au large de Dunkerque

Publié le 1 Avril 2016 à 09:26

© Marine nationale

Le 31 mars 2016, vers 7 heures, le patrouilleur de service public (PSP) Cormoran basé à Cherbourg, se trouve en mission de surveillance des approches maritimes au large de Dunkerque. A près de 5 nautiques de la côte, il détecte une embarcation gonflable, de petite taille, avec trois personnes à son bord. Le navire met immédiatement à l'eau un semi-rigide et déploie une équipe de marins pour leur porter assistance. Arrivés sur place, trois hommes affaiblis, en état de légère hypothermie sont pris en charge et ramenés à bord du Cormoran.

Une fois en sécurité, les trois individus, un père et ses deux fils âgés de 60, 35 et 25 ans, reçoivent les premiers soins médicaux par l'équipage du Cormoran. Ils déclarent alors qu'ils souhaitaient rejoindre la Grande-Bretagne. La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord informe le parquet de Dunkerque et engage la vedette de gendarmerie maritime Escaut qui rejoint rapidement la zone.

Le Cormoran et l'Escaut font retour en fin de matinée vers Dunkerque pour confier ces trois hommes aux autorités policières.

Tant en métropole qu’outre-mer la composante « patrouilleurs », bâtiments souvent synonymes de présence à la mer ou de souveraineté, constitue un segment naval essentiel dans le format de la marine.

Plus de 3000 marins sont engagés en métropole (et 500 outre-mer) dans les missions permanentes de protection du territoire national et de leurs concitoyens. Ces marins participent à un dispositif permanent de renseignement, de surveillance et d’action, à terre comme en mer, de mise en sécurité globale du littoral métropolitain et de ses approches sur près de 6000 km de côtes.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 3.5 (2 votes)
Envoyer