Groupe aéronaval : fin du déploiement opérationnel

Publié le 18 Mars 2016 à 11:13

© Marine nationale

Du 18 novembre 2015 au 16 mars 2016, le GAN (groupe aéronaval) a opéré depuis la Méditerranée orientale (MEDOR) et le Golfe arabo-persique (GAP). Son activité opérationnelle a notamment été marquée par sa participation aux campagnes aériennes contre Daech, mais également par la prise de commandement par le contre-amiral Crignola de la « composante porte-avions » de la coalition.

100 frappes contre Daech

Les équipages ont effectué près de 530 sorties aériennes - parfois jusqu’à 18 par jour lors des phases d’intensification de la coalition.

Ils ont en particulier été engagés dans les raids frappant les terroristes à Ramadi et Mossoul. Avec près de 100 frappes réalisées au cours de sa mission, le GAN a ainsi contribué, aux côtés des chasseurs de l’armée de l’air, à toucher Daech dans la profondeur de son dispositif, endommageant sa logistique et donc sa capacité à soutenir un combat de haute intensité. Plus d’une trentaine de missions ISR (intelligence, surveillance et reconnaissance) ont par ailleurs été réalisées, dont les dossiers de renseignement sont actuellement exploités par la coalition.L’amiral René Jean Crignola, commandant le groupe aéronaval pendant la mission Arromanches 2, soulignant le rythme intense des opérations pendant ces quatre mois, a ainsi pu qualifier la mission de « véritable succès opérationnel ».

Derniers catapultages des Super Étendard Modernisé en opération

Le mercredi 16 mars 2016, les Super Etendard Modernisés (SEM) ont été catapultés une dernière fois depuis le porte-avions en Méditerranée — marquant ainsi la fin d’un engagement opérationnel de plus de 40 ans, et l’imposant porte-avions Charles de Gaulle a retrouvé son port base de Toulon..

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 4.8 (5 votes)
Envoyer