Dépollution pyrotechnique opérationnelle à Plouhinec

Publié le 16 Mars 2016 à 14:45

© Marine nationale

Du 8 au 11 mars 2016, le service NEDEX (Neutralisation, Enlèvement et Destruction d’Explosifs) du commandement de l’arrondissement maritime de l’Atlantique a effectué une dépollution pyrotechnique opérationnelle de la plage du Magouëro sur la commune de Plouhinec (Morbihan).

Cette opération relativement rare sur le domaine maritime (1 à 2 par an sur le littoral Atlantique) a été décidée par la préfecture maritime à la suite d’un nombre important d’interventions du GPD (groupe de plongeurs-démineurs) Atlantique au cours de l’année 2015 et la neutralisation d’une dizaine d’obus depuis le début de l’année 2016 sur ce site. Une expertise magnétométrique réalisée en février avait permis de détecter 299 échos ferromagnétiques et de les localiser par système GPS sur une superficie de 6 hectares.

La dépollution a été réalisée par quatre démineurs du service NEDEX de CECLANT, encadrés par le capitaine de frégate (r) Jean-Charles Gérard, leur chef de service. Les travaux se sont déroulés dans des conditions de sécurité optimales, avec l’appui de la police municipale de Plouhinec et la gendarmerie de Port-Louis.

Pendant quatre jours, en s’appuyant sur la cartographie réalisée en février dernier, les démineurs ont déterrés plus de 200 objets métalliques : principalement des éclats d’obus et des chevaux de frises (barrière de défense) évacués vers une déchèterie ainsi que quatre obus explosifs de 75, 105 et 155 mm datant de la seconde guerre mondiale.

Présentant encore un danger pour la population (notamment en cas de déplacement ou de contact), ces munitions historiques ont été détruites par la méthode du « fourneau » (enfouies sous un monticule de sable et pétardées à l’aide d’une charge explosive déclenchée à distance).

Les quelques 80 échos ferromagnétiques n’ayant pu être traités faute de temps feront l’objet d’une seconde campagne de dépollution opérationnelle fin mars.

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer