Essais en vol pour l’Atlantique 2 et ses nouveaux équipements

Publié le 16 Mars 2016 à 11:13

© Marine nationale

En janvier 2016, le détachement Atlantique 2 (ATL2) du centre d'expérimentations pratiques de l'aéronautique navale (CEPA/10S) a participé aux premiers vols de la campagne d’essais de qualification sur l’ATL2 N°2. Cet aéronef est équipé du nouveau radar Search Master et du nouvel interrogateur IFF TSA2542 développés par Thalès. Cette campagne d’essais d’une durée de six mois est conduite par la Direction Générale de l’Armement (DGA) essais en vol, en collaboration avec Dassault Aviation, Thalès et le CEPA/10S, depuis la base aérienne 125 d’Istres. Le radar et l’interrogateur équiperont les ATL 2 rénovés et permettront d’augmenter significativement leurs capacités de détection. L’Atlantique 2 rénové sera mis en service opérationnel à compter de 2020. 
 
La rénovation du système d’armes des Atlantique 2 a débuté fin 2013 pour une première livraison prévue en 2018. Cette rénovation va permettre un emploi opérationnel de l'avion au-delà de 2030. A la fin de la LPM 2014-2019, trois avions auront été rénovés sur les quinze prévus.
 
L’Atlantique 2 est un appareil de patrouille maritime à long rayon d’action, doté d’une endurance et d’une étonnante maniabilité. Cet avion se caractérise par une large interopérabilité avec les forces, les alliés ainsi que les autres administrations, et par sa grande polyvalence d’emploi qui en font un remarquable outil militaire. Ses missions principales sont, les opérations de sûreté, au profit de la Force Océanique Stratégique (FOST) pour la protection des SNLE, et au profit des forces aéronavales, les opérations de combat aéromaritime, en particulier de lutte anti-sous-marine et anti-navire, mais aussi des opérations de sauvegarde maritime et de sûreté des approches maritimes nationales. Il est engagé dans l’opération Chammal, mission qui vise à assurer un soutien aérien aux forces irakiennes dans la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech du gouvernement irakien.  
Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale
Vos réactions: 
Moyenne: 5 (4 votes)
Envoyer