Daman : Relève par la mer d’un contingent au Liban

Publié le 11 Mars 2016 à 09:23

© EMA / Marine nationale

Le 8 mars 2016, le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral a quitté son port base, Toulon, pour mener une mission de transport opérationnel au profit de forces françaises engagées dans une mission de l’ONU au Liban.

Daman : Relève par la mer d’un contingent au Liban

Comme pour le Tonnerre en 2013, il s'agit d’assurer la relève du contingent français du mandat XXV de l’opération Daman, nom donné à la participation française à l’opération de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) au Liban.

Plus de 450 militaires venant de différentes garnisons avec leur matériel, ont embarqué à Toulon, pour une navigation de quelques jours qui leur fera traverser toute la Méditerranée. Au total, 27 tonnes de fret ont été chargées. Les soldats ont, pour leur part, été répartis à bord en fonction des rotations de débarquement.

À l'issue de ce transit, les soldats du mandat XXV seront débarqués sur la côte libanaise, afin de relever ceux du contingent précédent. Après quatre mois de mission, ces derniers embarqueront à leur tour à bord du Mistral pour rentrer en France et rejoindre leurs garnisons.

Ainsi, pendant plusieurs jours, c’est au rythme soutenu des norias d’engins amphibies, que plus de 900 militaires devront se croiser dans une manœuvre logistique réglée à la minute près.

Cette relève, qui nécessite une parfaite coordination entre les différents intervenants des forces armées françaises, mais aussi entre les diverses autorités internationales illustre la polyvalence des BPC.

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL, avec près de 900 soldats déployés en permanence. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l’ensemble de la zone d’action, dans le cadre de la résolution 1701. Le volet naval de cette mission comporte en permanence plusieurs frégates déployées en une force constituée (la Task Force 448). Leur mission : surveiller les approches maritimes du Liban et empêcher l’introduction d’armes par la mer.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense                

Vos réactions: 
Moyenne: 4.7 (6 votes)
Envoyer