La France, un pays maritime qui l’ignore

Publié le 26 Août 2013 à 15:55

Le « fait maritime » a toujours constitué un des moteurs de l’histoire : les Grandes découvertes, l’essor du capitalisme marchand … De nos jours, les espaces maritimes sont un élément clé de la mondialisation : développement des flux maritimes, exploitation des mers à des fins énergétiques ou nourricières, littoralisation croissante des populations. Parallèlement les activités illégales se développent et la pression sur le milieu marin impose une protection accrue. Pendant 12 numéros, Cols Bleus va présenter quelques aspects de ce « fait maritime » moderne, sous une forme intentionnellement simplifiée et pédagogique.

La France d’hier et d'aujourd’hui est un pays maritime. Le fait est pourtant souvent méconnu ou simplement mal appréhendé. Ses atouts maritimes sont nombreux, mais en partie fragiles.

François Hollande, président de la République en a conscience « Victime d’un tropisme métropolitain des esprits, la mer est depuis longtemps la grande oubliée du débat public et des stratégies nationales. » discours prononcé lors de la campagne présidentielle)

Les atouts maritimes de la France

● Le deuxième territoire maritime du monde

Il couvre 19 fois le territoire métropolitain (soit 10,2 km2) dont la majorité (97 %) outre-mer. L’extension du plateau continental, prévu par la Convention de Montego Bay, pourrait encore l’augmenter de 10% (1 million de km 2)

● Elle est présente sur trois océans

Le France est le seul Etat riverain de trois océans. Elle est ainsi « riveraine » de nombreux pays. Cette présence lui permet aussi de disposer de nombreux points d’appui et de faire vivre ses partenariats stratégiques

● Tout un spectre des ressources naturelles connues ou non

Ces espaces maritimes renferment des ressources sous-marines fossiles, minérales, énergétiques et halieutiques considérables mais en grande parties, à l'heure actuelle, peu ou pas exploitées ou simplement pour l'heure méconnues

● Une industrie maritime puissante et diversifiée

La France est présente dans tous les domaines économiques maritime : construction navale civile et militaire, recherche océanographique, transports (1200 navires dont 618 battant pavillon français), exploitations offshores, industriels de l’énergie, tourisme littoral …

Ces atouts maritimes sont cependant fragiles et vulnérables :

● Le territoire maritime est très éclaté. Il dépend largement de l’évolution des relations entre la france métropolitaine et l’outre-mer. L'exercice de la souveraineté sur cet immense territoire sans unité physique est un défi majeur et nécessite des moyens adéquats et conséquents, d’autant que la délimitation de certaines ZEE n’est pas complète

● Des voies d’approvisionnement vulnérables alors que la majorité de nos importations, notamment énergétiques passent par la mer et nous en rendent dépendants

● Des ressources maritimes encore imprécises. Le potentiel des ressources minérales est considérable, mais il est encore largement méconnu et la rentabilité économique à moyen terme n'est pas garantie

● Une très forte concurrence dans presque tous les secteurs : asiatique pour la construction navale, de la Chine et de la Russie pour les recherches minérales sous-marines entre autres

● Des infrastructures portuaires encore inadaptées aux besoins d’une économie moderne largement dépendante du transport maritime

La France maritime en quelques chiffres

10,2 millions de km 2 (19 fois la métropole)
310 000 emplois directs (hors secteur touristique)
52 milliards d’euros de valeur de production (autant que le secteur automobile)

Droits: Marine nationale
Source: Marine nationale

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.7 (9 votes)
Envoyer