Mission Jeanne d’Arc 2015 – Des cadets chinois à bord du BPC Dixmude

Publié le 12 Mai 2015 à 11:30

© Marine nationale

Mercredi 6 mai 2015, le groupe Jeanne d’Arc navigue en mer de Chine. A bord du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude, deux cadets de la Marine chinoise participent à un exercice MACOPEX dirigé par les officiers-élèves de la promotion 2012 de l’Ecole Navale.

Un mois auparavant, du 30 mars au 3 avril 2015, l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la Marine, se rendait en visite officielle en Chine où il était accueilli par son homologue chinois, l’amiral Wu Shengli. Cette visite a été l’occasion pour le CEMM de se rendre à Qingdao, base de  la flotte du Nord pour visiter plusieurs unités opérationnelles dont  le porte-avions Liaoning et d’être reçu également par le chef d’état- major général de l’armée de libération, le Général Fang Fenghui.

C’est dans cette dynamique de coopération et dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc 2015 que les deux cadets chinois ont embarqué pendant une dizaine de jours à bord du BPC Dixmude entre Singapour et Shanghai.

Ils viennent de la Naval University of Engineering fondée en 1949 et située à Wuhan. Accompagnés chacun d’un officier-élève qui leur sert de guide, ils sont amenés à côtoyer les officiers-élèves de la promotion 2012 de l’Ecole Navale à l’occasion des multiples activités menées à bord du BPC Dixmude. Observateurs ou acteurs, les deux cadets chinois sont notamment présents lors des exercices de sécurité, des opérations de visite et lors des exercices de tir (armes légères ou 12.7). A l’occasion de quarts au PC Machine Electricité Sécurité, c’est aussi pour eux l’opportunité de découvrir la manière de travailler de leurs homologues français.

Les relations entre les marines française et chinoise s’inscrivent dans un dialogue stratégique militaire basé sur des réunions d’état-major et portent sur des sujets d’intérêt commun comme la lutte contre la piraterie maritime. La régularité des relations navales entre les deux marines permet d’augmenter progressivement le niveau d’interaction avec un renforcement de la connaissance mutuelle. Récemment deux officiers français ont embarqué entre Toulon et Athènes à bord d’un bâtiment de la FFG Yun Cheng et deux autres entre Papeete et Cairns sur le navire école Zheng He.

Source : Marine Nationale
Crédits : Marine Nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 3.5 (2 votes)
Envoyer