Cherbourg : coup de pouce pour la surveillance des approches maritimes

Publié le 30 Janvier 2015 à 16:36

© Marine nationale

Le 29 janvier 2015, le maître principal Bruno, chef de poste, fait hisser les couleurs. Une première au sommet de la nouvelle vigie du Homet qui entre en service opérationnel, en lieu et place de l’ancienne vigie située à quelques dizaines de mètres de là.

Un moment fort pour les guetteurs qui arment ce sémaphore puisqu’ils ont suivi le projet et la construction depuis l’ancienne vigie où ils surveillaient déjà la rade de Cherbourg et les eaux territoriales.

Cette nouvelle vigie, nom donné aux sémaphores installés dans les ports militaires, dispose de capacités opérationnelles modernisées, de conditions de vie et de travail améliorées pour le personnel. Son emplacement situé au plus près de la mer, améliore en particulier la surveillance des abords de la base navale et de la grande rade de Cherbourg.

Ce sémaphore aux capacités renforcées vient s’intégrer dans l’ensemble des moyens terrestres, nautiques et aériens mis en œuvre notamment par la Marine nationale en Manche – mer du Nord pour assurer la surveillance des approches maritimes contre toutes les menaces (terrorisme, trafics illicites, sauvetage…). Les dix guetteurs du Homet sont, en effet, un maillon de la chaîne des 3500 marins engagés en métropole et outre-mer dans les missions permanentes de protection du territoire national.

Une inauguration officielle aura lieu au printemps mais la vigie est bel et bien opérationnelle.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer