Panerai transat classique : arrivée du premier concurrent

Publié le 26 Janvier 2015 à 14:04

© Escadrille 22S et J-L.Choury - Armée de Terre

Le 20 janvier en début d’après-midi, le premier concurrent de la Panerai transat classique 2015 a franchi la ligne d’arrivée dans la baie de Fort-de-France.  La Marine nationale était présente à sa manière…

À 13h23, la goélette aurique à deux mâts Altaïr a coupé la ligne d’arrivée, placée au large du Fort-Saint-Louis après 13 jours, 3 heures et 12 minutes de course. Cette goélette de 40,78 mètres de long a été construite en 1931. L’équipage de l’Altaïr est composé de 16 personnes (11 hommes et 5 femmes). Stéphane Benfield en est le capitaine.

Le remorqueur portuaire côtier Maîto était présent dans la baie pour saluer l’arrivée de ce navire majestueux, qui s’est présenté en baie de Fort-de-France toutes voiles déployées. La Marine nationale est naturellement liée avec le monde de la voile. Cette amitié de longue date trouve ses racines dans la solidarité qui unit tous les « gens de mer ». Skippers professionnels, amoureux de la voile et marins d’État partagent les mêmes valeurs dans un environnement commun : goût pour la confrontation avec l’exigence de l’océan, dépassement de soi, sens de l’effort, solidarité…

Quant à la Panerai transat classique, cette course transatlantique à la voile et en équipage est composée de 10 navires. 2015 est la troisième édition de cette course au large réservée à des yachts classiques. La construction du plus ancien remonte à 1924.

Partis de Lanzarote aux Canaries le 7 janvier dernier, les équipages ont lancé leur navire à l’assaut de l’océan Atlantique pour rejoindre la Martinique au cours d’une traversée de près de 3000 miles (environ 5500 kilomètres).

Le reste de la flotte est attendu dans les jours à venir.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer