Opération Chammal : L’ATL2 étend son champ d’action

Publié le 26 Novembre 2014 à 17:41

Le 21 novembre 2014, l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) de la Marine nationale a effectué son premier vol de SCAR-C (Strike Coordination and Reconnaissance – Coordinator) au-dessus de l’Irak.

L’ATL2, et son FAC-A (Forward Air Controller Airborne), a ainsi été désigné chef de mission d’un dispositif d’Air Interdiction composé de deux patrouilles de F16 américains et danois. Cette mission, qui a déjà prouvé son efficacité lors des opérations Harmattan et Serval, permet d’optimiser les capacités de l’avion et de son équipage dans la conduite des opérations deDynamic Targeting contre le groupe terroristeDaech.

Lors de cette première sur le théâtre des opérations en Irak, le FAC(A) a coordonné l’action de l’Atlantique 2, des avions de chasse de la coalition et des JTAC (Joint Terminal Attack Controller) du CAOC (Combined Air and space Operation Center) au Qatar afin de détecter, d’identifier et de frapper d’éventuelles cibles d’opportunités.

En complément des missions d’ISR (Intelligence, surveillance and reconnaissance) réalisées depuis le début de l’opération Chammal, l’ATL2 a obtenu la responsabilité de la mission de SCAR-C et devrait régulièrement se voir confier ce type de mission par le CAOC.

Les militaires de la force Chammal poursuivent quotidiennement leurs missions de reconnaissance armée et de renseignement, afin d'appuyer l’action des forces armées irakiennes au sol.

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense 

Vos réactions: 
Moyenne: 3 (2 votes)
Envoyer

A lire aussi