Moitessier, son bel ami

Publié le 22 Octobre 2014 à 09:21

© Marine nationale

Vingt ans après sa disparition, Jean-Michel Barrault rend hommage à Bernard Moitessier (1925-1994), un navigateur entré dans la légende suite à une décision autant extravagante qu’élégante. Engagé en 1968 dans la première course autour du monde en solitaire et sans escale, Bernard Moitessier est attendu en vainqueur à Plymouth.

En mer depuis près de sept mois, lui et son voilier virent en tête au Cap Town quand d’un d'un coup de lance-pierres, le marin envoie sur le pont d'un pétrolier qui vient à sa rencontre un étonnant message : « Je continue sans escale vers les îles du Pacifique parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme. ». Tournant ainsi le dos aux honneurs, à l'argent, « à l'Europe et ses faux dieux », le « navigateur vagabond des mers du Sud » va dès lors tracer son sillage en quête de vérité, de justice et d’idéaux. Imprégné de son abondante correspondance avec l’intéressé, l’écrivain de Marine Jean-Michel Barrault nous raconte, sans fard, ni forfanterie, le destin hors norme de son bel ami.

Moitessier, le long sillage d’un homme libre de Jean-Michel Barrault. 246 pages | 19 € (Arthaud)  

Source : Crédits © Marine nationale 

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer