Entraînement Tamouré pour la frégate Latouche-Tréville

Publié le 18 Juin 2014 à 16:32

© Marine nationale

Du 10 au 13 juin 2014, la frégate anti-sous-marine (FASM) Latouche-Tréville a participé à un stage Tamouré* au large de Brest.

Les stages Tamouré, préparés par la division «entraînement» de la Force d’action navale permettent de tester les capacités des bâtiments à répondre face à des menaces de surface et aériennes simultanées. Ils consistent à entraîner les équipages des bâtiments de surface, à mettre en œuvre leurs systèmes d’armes dans des circonstances réalistes, face à des menaces diverses, dans un contexte très proche de situations opérationnelles crédibles.

Durant toute la semaine, le scénario et les diverses perturbations injectées par l’équipe d’entraîneurs n’ont laissé aucun moment de répit à l’équipage. Les marins ont mené une succession d’actions, le plus souvent au poste de combat, de jour comme de nuit, à un rythme soutenu et sans connaître au préalable les évolutions du scénario. Celui-ci s’inspirait des opérations récentes menées par des unités de la Marine. La montée en puissance des attaques et sinistres, ajoutés à la pression médiatique, impliquaient une gestion bien rodée des hommes et des procédures.

Entraînement Tamouré pour la frégate Latouche-Tréville

Le Latouche-Tréville a donc été pris à partie de toutes parts, luttant contre le narcotrafic ou la piraterie, affrontant la menace d’avions de chasse, de batteries côtières fictives, d’aéronefs hostiles ou d’embarcations terroristes simulées par des cibles télé pilotées. D’autres interventions sont également venues enrichir le scénario, notamment l’intégration inopinée de « journalistes et VIP », ajoutant ainsi un degré supplémentaire à la tension qui pesait sur le bord.

Cet exercice apporte une nette plus-value à tous les bâtiments. Il permet aux équipages de s’entraîner dans des conditions quasi-réelles, en intégrant à plusieurs reprises l’ouverture du feu, et, à chaque membre d’équipage, d’apprendre à dépasser ses limites dans la durée dans à se reconfigurer en permanence.

* Acronyme de Tirs d’Artillerie et Missiles ayant pour Objectif pour les Unités le Réalisme dans l’Entraînement

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer