L’aéronautique navale participe à la posture permanente de sûreté aérienne

Publié le 22 Novembre 2021 à 15:35

© Marine nationale

La Flottille 11F de la base d’aéronautique navale de Landivisiau a participé à la posture permanente de sûreté aérienne pour la façade ouest du territoire, sur la base d’aéronautique navale de Lann-Bihoué du 4 novembre au 18 novembre 2021.

 

A cette occasion, elle a détaché deux Rafale Marine sur la BAN de Lann-Bihoué. La défense aérienne du territoire est une mission permanente, dévolue à l'armée de l'Air et de l’Espace sous la direction du Centre National des Opérations Aériennes (CNOA). La Marine nationale, avec ses Rafale Marine participe à ce dispositif de sûreté aérienne qui fait respecter la souveraineté nationale dans l'espace aérien français, assure la défense du territoire contre toute menace aérienne et se tient prêt à assister un aéronef en difficulté.

Au cours de ce déploiement, la Flottille 11F a fait décoller un Rafale en alerte afin d’être intégré au dispositif de protection de la capitale lors de la commémoration du 11 novembre. Le 12 novembre, un autre pilote décolle sur alerte en vue d’intervenir conjointement avec des Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace, des chasseurs Belges et Britanniques pour intercepter deux bombardiers russes. Des entrainements d’interception sur plastrons français ont également permis aux pilotes marins de parfaire leur réactivité pour ces missions de sûreté aérienne. 

La surveillance du ciel ainsi que la capacité d'intervention s'appuient sur l'activation permanente d'un dispositif qui mobilise, sous l'autorité du centre national des opérations aériennes (CNOA) : trois centres de détection et de contrôle (CDC) (s’appuyant sur un maillage de près de 70 radars civils et militaires), des avions de chasse implantés sur différentes bases aériennes, une capacité de ravitaillement en vol, un système de détection aéroporté E-3F « Awacs », des hélicoptères spécialisés disposant de tireurs embarqués, éventuellement des moyens de défense sol-air ainsi qu'en permanence, pilotes, mécaniciens, contrôleurs aériens, mécaniciens, techniciens radio-radar, etc. soit près de 400 personnes au quotidien, hors dispositif particulier.

Source : https://www.defense.gouv.fr/air/missions/missions-permanentes/missions-permanentes-en-metropole/missions-permanentes-en-metropole 

 
Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer