Bilan de de l’opération CHAMINOP 21 en Méditerranée

Publié le 18 Octobre 2021 à 14:33

© Marine nationale

Depuis le 11 octobre, les unités de Guerre des Mines et leurs 130 marins œuvraient en soutien à la dissuasion nucléaire pour garantir l’accès des unités précieuses de la Marine nationale au port militaire de Toulon. L’opération CHAMINOP 21 s’est achevée le 14 octobre 2021.

 

Durant 4 jours, les Chasseurs de Mines Tripartite (CMT) Orion, Capricorne et le Groupe de Plongeurs Démineurs (GPD) de la Méditerranée ont scruté sans relâche les fonds marins des approches de Toulon, réalisant au total plus de 100 plongées et 20 interventions par PAP (Poisson Auto-Propulsé).

Les couvertures sonar réalisées par les CMT et par l’AUV (Autonomous Underwater Vehicle) léger du GPD Méditerranée ont permis de relocaliser par ailleurs les 14 mines d’évaluation mouillées dans le cadre de cette opération, éprouvant ainsi le concept de guerre des mines français.

Cette opération d’envergure a permis également de mettre à jour la base de données de guerre des mines située au Centre de Préparation et d’Analyse des Opérations de Guerre des Mines (CPAOGM) à Brest.

 L’opération a été appuyée par le bâtiment Jason en tant que mouilleur des mines d’évaluation, un hélicoptère de la Flottille 35F pour le survol de la rade de Toulon en phase initiale et les moyens de logistique et sécurité mis à disposition par la Base Navale.

_____________________

Le capitaine de vaisseau Tanguy Durand (N0B) a assuré le commandement tactique de cette opération qui fait partie des missions premières de son état-major de conduite (État-major de guerre des mines de la force aéromaritime française de réaction rapide). A cette occasion, il témoigne : « Cette opération constitue un véritable challenge opérationnel pour les marins des unités de guerre des mines. La couverture périodique des fonds marins des approches de Toulon reste nécessaire pour maintenir leur connaissance approfondie et préserver l’efficacité et la réactivité des unités en tout temps. Le mouillage de mines d’évaluation sur ces fonds permet en outre de confronter les équipages à des scénarii tactiques réalistes. Les résultats obtenus sur CHAMINOP21 démontrent l’excellent savoir-faire des marins de la guerre des mines, fruit d’une formation de pointe, d’une mise en condition opérationnelle exigeante et d’une expérience sans cesse éprouvée en opération comme à l’entraînement.

Pour les unités de guerre des mines, ce challenge permanent est enthousiasmant et donne le cap de la transformation future de la guerre des mines. Avec des systèmes de drone de surface et sous – marin, celle – ci a encore de beaux jours devant elle. »

 

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer