FAA  - L’exercice LANMEKOL 21 au profit des bâtiments de surface

Publié le 16 Septembre 2021 à 15:46

© EMA

Du 7 au 9 septembre 2021, les Forces armées aux Antilles (FAA) ont conduit la deuxième édition de l’exercice LANMEKOL en mer des Caraïbes, exercice annuel dédié à la préparation opérationnelle des différents bâtiments de surface des FAA. 

 

Sous le commandement tactique du commandant de la frégate de surveillance Germinal, le patrouilleur Antilles-Guyane La Combattante, le remorqueur portuaire côtier Maïto, le nouveau Dauphin N3 du détachement de la flottille 35F et le Germinal ont conduit un entraînement mutuel ambitieux.  

L’objectif de LANMEKOL est de profiter de la présence à la mer de nombreux bâtiments pour mener des exercices conjoints. 

Les activités entre les bâtiments se sont enchaînées durant trois jours. Les bâtiments se sont entraînés à combattre contre des attaques asymétriques, mais également à faire face à des menaces plus conventionnelles en exécutant des tirs d’artillerie. Dans la logique du combat de haute intensité, les équipages ont dû faire face à de nombreuses simulations de feux et de voies d’eau. Ils se sont également exercés au transfert par embarcations de pompiers pour porter assistance à une autre unité et, in fine, à l’évacuation du bâtiment. Ces entraînements mutuels ont également permis de conduire des manœuvres d’hélitreuillage, de mouillage et de remorquage, manœuvres délicates nécessaires au maintien des qualifications opérationnelles. 

LANMEKOL 21 a aussi permis d’améliorer l’interopérabilité de la Marine nationale avec d’autres administrations, notamment la Gendarmerie nationale, dans la zone Antilles. Le Germinal a accueilli à son bord le général de brigade Vaquette, commandant la Gendarmerie nationale aux Antilles, et permis aux pilotes des hélicoptères de type Ecureuil de la Gendarmerie nationale en Martinique de se qualifier aux appontages et décollages sur et depuis un bâtiment en mer. 

Les 1 000 militaires des FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Ils constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’État en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissants.  

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer