Un nouveau commandant pour le RPC Maïto

Publié le 22 Juillet 2021 à 11:25

© Marine nationale

Le 21 juillet 2021, le capitaine de vaisseau Eric Elies, commandant de la base navale de Fort-de-France, a fait reconnaitre le premier maitre Fabien Charlot comme nouveau commandant du remorqueur portuaire côtier (RPC) Maïto succédant au premier maitre Nicolas Guerrier lors d’une cérémonie au Fort Saint-Louis.

Le premier-maître Fabien Charlot est entré à l’école de manœuvre et de navigation en 2005 en tant que matelot pour suivre le cours de navigateur-timonier. Il choisit l’aviso Commandant L’Herminier comme première affectation en tant que timonier et en 2009 il est affecté sur l’aviso Lieutenant de vaisseau Lavallée. Durant ces deux premières affectations, il participa à deux missions CORYMBE, à l’exercice COLD RESPONSE organisé par et en Norvège avec l’OTAN et à de nombreuses missions au profit de la Force océanique stratégique. Promu officier marinier en 2010, il accède au brevet supérieur en 2011 et réalise les embarquements qualifiants sur les remorqueurs de haute mer Tenace et Malabar, puis sur la frégate anti sous-marine Latouche-Tréville. De 2013 à 2016, il participe à cinq missions hydrographiques dans le golfe arabo-persique, le canal du Mozambique et les côtes d’Afrique de l’Ouest sur le bâtiment hydrographique et océanographique Beautemps-Beaupré. En 2016, il rejoint le bâtiment-école Chacal en qualité d’officier en quatrième puis en tant qu’officier opérations du bâtiment jusqu’à l’été 2020 avant de d’intégrer l’équipage du bâtiment d’expérimentation de guerre des mines Thétis pour un an en tant que chef de service Pont.

Durant ces deux années de commandement, le PM Nicolas Guerrier a procédé à huit opérations de police des pêches en Martinique et en Guadeloupe pour un bilan total de 75 casiers et quelques palangres et filets relevés dans les zones interdites à la pêche. Entre juillet 2019 et juillet 2021, le commandant et son équipage ont participé à l’édition 2020 de l’exercice interarmées CARAÏBES[1] et à plusieurs exercice d’assistance à un navire en difficulté et de lutte contre les pollutions marines. Le Maïto a également été déployé pour des missions inter-administrations dans le cadre de l’action de l’État en mer : prélèvements scientifiques d’herbiers sous-marins en Martinique au profit du Parc naturel marin et de l’Office français de la biodiversité ; entrainement au remorquage de barrage côtier avec le bateau Pointe Denfer du service des Phares et Balises permettant ainsi de renforcer l’interopérabilité en matière de lutte anti-pollution, et remorquage d’un catamaran à la dérive au large de la Martinique. Enfin, le Maïto, sous le commandement du PM Nicolas Guerrier, aura effectué 192 mouvements portuaires au profit de la base navale et du grand port de la Martinique.

 

[1] L’exercice interarmées annuel CARAÏBES a pour objectif d’optimiser la coordination des composantes terrestres, maritimes, aériennes, de commandement des FAA et d’armées alliés et les composantes civilo-militaires, autour d’un scénario pouvant être rencontré dans la Caraïbe (catastrophes naturelles, évacuation de ressortissants, etc.)

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer