FANC - Réalisation de deux exercices pour les Forces armées en Nouvelle-Calédonie

Publié le 18 Juin 2021 à 15:05

© Marine nationale

Le jeudi 17 juin, le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer BSAOM D’Entrecasteaux a mené avec succès deux exercices de visite.

 

Le premier exercice s’est focalisé sur la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants tandis que le second exercice a été organisé dans la perspective de la participation des Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) aux opérations de contrôle des pêches en haute-mer. Cette participation s’inscrit dans le cadre de la convention régionale des pêches The Western and Central Pacific Fischeries Commission (WCPFC). L’exercice NARCOPS a bénéficié du concours d’un voilier privé, le Champej et de la Direction régionale des douanes (DRD), avec la présence du chef du service de contrôle en tant qu’observateur. 

Dans le cadre de cet exercice, la DRD a fourni, tôt dans la matinée, du renseignement au BSAOM D’Entrecasteaux. Grâce à ces informations, l’équipage du BSAOM a focalisé sa patrouille sur les actions d’un voilier, suspecté d’être impliqué dans un trafic illicite de stupéfiants. L’interrogation Very high frequency (VHF – radio marine) a permis de confirmer les renseignements obtenus. C’est pourquoi une visite ainsi qu’une fouille du navire ont ensuite été ordonnées. Après la découverte de stupéfiants, une procédure de rétention administrative a ensuite été mise en œuvre en respectant le protocole COVID, validé par la Direction des affaires sanitaires et sociales (DASS), afin de sécuriser le voilier et de le dérouter vers le port de Nouméa. 

L’entraînement des équipes de visite à ce type d’intervention est essentiel pour sécuriser l’Action de l’État en mer (AEM) dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants. Ces opérations sont placées sous l’autorité du Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, délégué du gouvernement pour AEM. Elles nécessitent une étroite coopération entre tous les services mobilisés dans la lutte contre le fléau de la drogue.

Au sein de leur zone de responsabilité permanente, les 1 450 militaires des Forces armées en Nouvelle-Calédonie ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains. Les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État. 

 

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer