Guerre des mines : 60e opération DAMIER

Publié le 23 Février 2021 à 15:57

© EMA

Dans la rade de Brest et ses approches, la 60e opération nationale de Guerre des mines DAMIER a été conduite malgré des conditions météorologiques exigeantes.

 

Sous le commandement de CECLANT et de l’Etat-major de guerre des mines (FRMARFOR/MW), les chasseurs de mines, les bâtiments remorqueurs de sonar, le groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique, le Centre de préparation et d’analyse des opérations de guerre des mines (CPAOGM) ont opéré du lundi 25 janvier au samedi 7 février 2021.

L’objectif de la mission est la surveillance des chenaux d’accès à Brest, afin de garantir le libre mouvement d’unités précieuses. A raison de deux opérations annuelles, cela fait plus de 30 années que les marins de la force d’action navale scrutent méticuleusement les fonds de la rade brestoise et de la mer d’Iroise.

Pourquoi ce nom : « Damier » ?

Ce nom est une référence directe à la manière de travailler des dragueurs de mines, ancêtres des chasseurs de mines et bâtiments remorqueurs de sonar. Ces dragueurs découpaient en effet leurs zones d’opération en « carreaux de 2 nautiques sur 2 » sur lesquels ils effectuaient des aller retours pour « ratisser » les fonds marins. Avec les chasseurs de mines, cette appellation a été conservée même si les méthodes de recherche ont profondément évolué.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer