L’Orion en SURMINES - Surveillance, retrait de munitions, contreminage

Publié le 19 Février 2021 à 14:36

© Marine nationale

Le Chasseur de Mines Tripartite Orion a été déployé du 1er au 12 février pour une mission de surveillance des approches maritimes et de sécurisation des fonds marins le long des côtes françaises.

 

Durant ces deux semaines, l’Orion a investigué les approches en petite et grande rades de Toulon, ainsi qu’en rade d’Hyères, pour surveiller les chenaux d’accès/sortie de Toulon. A cette occasion, un flotteur de mine à orin a été élingué et relevé par 72 mètres de fond en rade d’Hyères, puis déplacé hors du parc naturel de Port-Cros pour être détruit entre deux eaux et de ce fait préserver la faune et la flore sous-marine.

Ce contre minage est le résultat une opération conjointe : pour intervenir à cette profondeur, l’Orion a bénéficié du concours des plongeurs du CMT Lyre, du matériel du GPD MED et du soutien médical du SMHEP.
L’Orion s’est également rendu à Port Vendres pour conduire un chantier de retrait de munitions sur une épave datant de la seconde guerre mondiale, gisant par 47m de fonds : l’ « Alice Robert ».

 

Dix obus ont ainsi pu être retirés de l’épave et neutralisés par les plongeurs démineurs du CMT Orion.
Les chasseurs de mines interviennent régulièrement devant les ports français d’intérêt militaires et civils pour en surveiller les approches, en sécuriser les fonds et garantir la libre circulation des navires militaires et de commerce.

 

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer