Saisie de près de 3 tonnes de stupéfiants en haute mer par la frégate anti-aérienne Jean Bart

Publié le 15 Février 2021 à 16:26

© EMA

Alors en patrouille en mer d’Arabie, le Jean Bart et son détachement Panther ont procédé à une importante saisie de produits stupéfiants sur un boutre en mer. Cette action de police internationale réalisée dans le cadre de la Combined task force (CTF) 150 vient achever un déploiement de 3 mois en zone maritime de l’océan Indien.

Le 12 février 2021 au lever du jour, le Jean Bart a fait décoller son hélicoptère Panther pour repositionner un boutre aux caractéristiques suspectes observé la veille et chassé pendant la nuit. Un poste de visite est déclenché et la Frégate anti-aérienne (FAA) Jean Bart remonte le boutre dans son sillage. Alors qu’il arrive à 1 Nq, son équipage réalise qu’il est pris et rejette précipitamment à la mer une centaine de paquets. Après récupération et décompte par les embarcations, ces derniers s’avèrent contenir de la résine de cannabis. Un volume de 148 paquets pour 2 960 kg est ainsi saisi.

À l’issue, l’équipe de visite est envoyée sur le boutre, l’enquête de pavillon qui y sera conduite confirmera l’absence de pavillon. Après en avoir reçu l’autorisation, les équipes de fouille ont procédé à l’inspection du boutre pour s’assurer que l’ensemble de la cargaison de stupéfiants ait bien été jeté à la mer. Conformément aux directives des autorités administratives françaises, l’opération se termine en début de nuit par la destruction à la mer de la cargaison saisie.

Cette action décisive menée sur une journée porte un coup important au trafic de stupéfiants par voie de mer, qui dans la région, sert principalement à financer des réseaux terroristes d’Asie centrale. Ce succès a également mis en exergue l’esprit et la pugnacité de l’ensemble de l’équipage du Jean Bart.

Vos réactions: 
Moyenne: 4.5 (2 votes)
Envoyer