FAG - Un bilan 2020 important pour la police des pêches en Guyane

Publié le 27 Janvier 2021 à 14:20

© EMA

La vie des militaires des Forces armées en Guyane (FAG) est rythmée par des opérations permanentes dans les trois dimensions et dans un environnement interministériel. La mission de police des pêches (POLPECHE) est une des missions majeures des FAG, tout comme la lutte contre l’orpaillage illégal (HARPIE) et la protection du centre spatial guyanais (TITAN).

 

Réalisée sous la responsabilité du préfet de Guyane, délégué du gouvernement pour l’Action de l’État en mer (AEM), la POLPECHE mobilise dans la Zone économique exclusive (ZEE) d’une surface de 126 000 km² l’ensemble des moyens maritimes et aériens des FAG. Cette vaste zone maritime fait face à des tentatives récurrentes de pillage des ressources halieutiques menées par des pêcheurs illégaux, qui s’opposent parfois avec violence aux contrôles.

En 2020, les moyens navals des FAG, constitués de deux Patrouilleurs Antilles-Guyane (PAG), de deux Vedettes côtières de surveillance maritime (VCSM) et d’une Eembarcation remonte filets (ERF) ont ainsi cumulé près de 351 jours de mer dont 202 exclusivement dédiés à la mission de police des pêches. Les moyens aériens de l’Escadron de transport (ET) 00.68 Antilles-Guyane, ont consacré 103 heures de vol à l’appui des opérations en 2020.

Cette mobilisation des FAG, en liaison avec les autres administrations, a permis de mener l’an passé 131 actions sur des embarcations suspectes, conduisant à 127 traitements administratifs, 2 déroutements, des saisies d’embarcations type pirogues, ainsi qu’à la confiscation de 223 km de filets et la saisie de 161,6 tonnes de poissons et 834.5 kilos de vessies natatoires.

Les FAG contribuent quotidiennement à démontrer la détermination de l’État à faire respecter sa souveraineté dans l’espace maritime guyanais et à préserver ses ressources.

Fortes de 2 100 militaires, les FAG exercent des missions de soutien de l’action de l’État et contribuent aux missions de souveraineté. À ce titre, elles garantissent la protection du territoire national, et contribuent au maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente unique Caraïbes (ZRP), à la lutte contre l’orpaillage illégal (opération Harpie), à la sécurisation du centre spatial guyanais (opération Titan), et à la lutte contre la pêche illégale. Dans le cadre de leur mission de police des pêches, les FAG garantissent la souveraineté de la France sur les eaux placées sous sa juridiction, répondent aux engagements internationaux pris par la France dans le domaine de préservation des ressources halieutiques, et combattent les activités maritimes illicit

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer