CORYMBE 155 : Le patrouilleur de haute mer Commandant Birot en interaction avec la marine togolaise

Publié le 11 Janvier 2021 à 13:04

© Marine nationale

Dans le cadre de la mission CORYMBE 155, le Patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Birot a fait escale durant 6 jours à Lomé, au Togo, avant d’appareiller le 29 décembre 2020. Ce fut l’occasion de conduire une plongée sous coque et une mission de surveillance des pêches et de la pollution en coopération avec la marine togolaise, renforçant ainsi les liens qui unissent les deux pays.

Le lendemain de l’accostage, le 24 décembre, une équipe constituée de deux plongeurs du bord et de deux plongeurs togolais a inspecté la partie immergée de la coque dans le port de Lomé. Lors de cette plongée, des échanges sur les bons réflexes à adopter en cas d’accident de plongée ont permis aux militaires des deux marines amies de confronter leurs procédures et expérience sur ce sujet.

Le 29 décembre au matin, le bâtiment a appareillé pour conduire une patrouille SAGNE (mission de surveillance des pêches et de la pollution) en soutien d’un patrouilleur togolais. A l’issue de cette patrouille, les deux bâtiments ont réalisé avec succès plusieurs exercices d'évolutions tactiques mais aussi de ravitaillement à la mer, poursuivant ainsi les échanges récurrents entre les marines togolaise et française. Pour mémoire, le 3 novembre, ce même patrouilleur Fazao avait déjà réalisé une patrouille et des exercices communs avec la frégate de surveillance Ventôse.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission CORYMBE de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée, tout particulièrement pour contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe et des centres de la structure issue du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission CORYMBE complète le dispositif français stationné en Afrique occidentale et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées
Droits : EMA

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer