Le PHA Tonnerre fait route vers Beyrouth

Publié le 13 Août 2020 à 15:40

© Marine nationale

Le jeudi 6 août 2020, le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre a été alerté pour participer au soutien apporté par la France au profit du Liban, meurtri par une explosion dévastatrice au cœur de sa capitale et de son port. Ainsi, alors qu’un pont aérien a permis d’envoyer rapidement des moyens civils et militaires sur place, les Libanais ont également exprimé le besoin de renforts et de capacités d’action spécifiques (notamment dans les domaines du génie terrestre et sous-marin) qui arrivent par la mer.

En moins de 72h, près de 700 marins, soldats et aviateurs provenant de toute la France et de l’étranger ont donc rallié Toulon. En plus du chargement de 96 tonnes de fret humanitaire, une cinquantaine d’engins etde véhicules, la batellerie (un EDAR et deux CTM) et deux hélicoptères (un CARACAL de l’armée de l’Air et une ALOUETTE III de la Marine nationale) ont été accueillis à bord. Un défi logistique exceptionnel, mobilisant les équipes jour et nuit, permettant au Tonnerre d’appareiller, dès le dimanche 9 août, en direction du Liban. Le vice-amiral d’escadre Xavier Baudouard, commandant la Force d’action navale, présent à bord lors de l’appareillage a tenu à remercier directement les militaires pour « leur réactivité et leur sens de l’engagement» afin d’apporter assistance au Liban , « profondément uni au nôtre par l’Histoire, par la langue, par la culture, par l’âme et l’esprit », reprenant ainsi les mots du Président de la République.

A l’heure actuelle en Méditerranée, le PHA Tonnerre navigue rapidement vers la capitale libanaise . Il sera au large du Liban dès jeudi 13 août. Au-delà de l’acheminement et du débarquement de l’aide nationale humanitaire, l’équipage du Tonnerre et les différents détachements interarmées planifient les autres missions qui pourraient les attendre à Beyrouth. Les importantes capacités de génie subaquatique et terrestre pourront permettre de mener des travaux de vérification des accès maritimes et de sécurisation voire de remise en état des infrastructures portuaires, essentiels pour que le port de Beyrouth puisse à nouveau assurer son rôle central dans le ravitaillement du pays.

La composante navale, grâce à la présence de détachements des Groupes de plongeurs démineurs (GPD) et du Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM) sera d’une aide précieuse pour terminer de vérifier et dégager les accès maritimes au port, potentiellement lourdement affectés par la double explosion du 4 août. À bord du Tonnerre, un groupement tactique (GT) génie de l’armée de Terre, baptisé Ventoux, a été formé sous le commandement du 2e Régiment Etranger du Génie (2e REG). A l’aide de leurs engins, bennes, pelleteuses, bulldozers, les 390 soldats du GT Ventoux vont pouvoir mener des travaux importants de fouille, de reconnaissance, de consolidation des infrastructures et de déblaiement au sein du port et de la capitale libanaise.

Ces multiples actions menées par ces différents acteurs militaires projetés, issus de plus d’une vingtaine d’unités différentes, seront coordonnées par un état-major tactique de circonstance, embarqué à bord du Tonnerre. Qu’ils soient pilotes d’hélicoptères, sapeurs, médecins, transmetteurs, plongeurs, fusiliers-marins, hydrographes, conducteurs d’engins, tous ces militaires, quelle que soit leur armée d’origine, sont unis par une seule et unique mission : porter assistance aux Libanais. Mus par un sentiment de fierté et de fraternité, ces militaires français habitués aux théâtres de crises les plus complexes sont impatients de se mettre à l’œuvre, pour travailler conjointement avec les Libanais.

Le reste des moyens du GT génie Ventoux arriveront le 16 août sur le navire affrété CALAO qui a quitté Toulon le 12 août. Celui-ci apportera également une importante quantité de fret humanitaire.

Suite aux explosions survenues le 04 août 2020 à Beyrouth, les armées déploient et acheminent, en coordination avec le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Solidarités et de la santé, des moyens humains et matériels pour venir en aide au Liban et aux Libanais.

Sources : État-major des armées
Droits : EMA

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer