CHAMMAL : Fin de mission pour la FLF Aconit

Publié le 6 Août 2020 à 14:15

© Marine nationale

Le 17 avril dernier, la frégate type La Fayette (FLF) Aconit quittait Toulon pour un déploiement en Méditerranée centrale et orientale.

Coutumière de la zone, l’Aconit a embarqué pour l’occasion un détachement de la flottille 36F et son hélicoptère Panther. L’équipage a été surtout engagé en soutien direct de l’opération CHAMMAL de lutte contre le terrorisme, en Méditerranée orientale. Participant à l’aide de ses différents capteurs à l’appréciation autonome de situation de la France, elle a également contribué à entretenir la coopération et l’interopérabilité de la Marine nationale avec les partenaires de de la région en conduisant des exercices, dont un exercice de sauvetage en mer au large de Chypre avec l’Italie, la Grèce et la République de Chypre.

Les nombreux succès opérationnels ont été reconnus par les états-majors pour lesquels l’Aconit a œuvré sans relâche. Le commandant de la zone maritime Méditerranée, en tant que contrôleur opérationnel, a donc décidé d’attribuer un témoignage de satisfaction collectif au profit de l’équipage de la FLF Aconit, soulignant « son engagement, sa détermination et sa combativité sans faille ».

Accomplie au cours de la pandémie de COVID-19, la mission a été marquée par le respect d’exigences sanitaires particulièrement strictes : ainsi, aucun contact avec l’extérieur n’a été possible lors des relâches à quai, les marins restant confinés à bord ou dans une zone délimitée du port. Heureusement, l’adaptation aux circonstances, qui fait partie de l’« ADN du marin », n’a pas fait défaut  permettant à l’équipage de conserver le moral et un excellent état d’esprit jusqu’au dernier jour de déploiement.

Relevée par son sistership la FLF La Fayette, l’Aconit a retrouvé son port base le 5 août après une mission de près de quatre mois.      

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente le volet français de l’opération internationale Inherent Resolve (OIR) rassemblant 80 pays et organisations. En coordination avec le gouvernement irakien et les alliés de la France présents dans la zone, l’opération Chammal apporte un soutien militaire aux forces locales engagées dans la lutte contre Daech sur leur territoire. La Coalition internationale adapte en permanence son dispositif au Levant et la France poursuit son effort dans la région car le combat contre le terrorisme continue. L’opération Chammal se concentre désormais sur son pilier « appui » et compte 600 soldats insérés au sein des états-majors d’OIR ou sur les déploiements aériens et maritimes.

Sources : État-major des armées
Droits : EMA

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer