Un nouveau commandant pour l’équipage A du BSAOM Dumont D’Urville

Publié le 4 Août 2020 à 11:25

© Marine nationale

Le 28 juillet 2020, le colonel Eric Cotard, adjoint interarmées de l’amiral commandant les forces armées aux Antilles (FAA), a fait reconnaître le capitaine de corvette (CC) Florent De Beaumont d’Autichamp comme commandant du bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont D’Urville, en remplacement du CC Matthieu Graff.

Au cours des deux années du commandement du CC Matthieu Graff, l’équipage A du Dumont D’Urville a connu une phase d’armement dense et enrichissante ainsi que ses premiers déploiements. Après avoir réalisé deux stages de qualification à Brest (au premier semestre 2019) et quelques ajustements techniques dans son nouveau port-base de Fort-de-France, il a pu vivre ses premières relèves d’équipage et son déploiement longue durée en janvier 2020. Admis au service actif en avril 2020, le bâtiment a été directement engagé dans l’opération Résilience afin d’assurer les transports logistiques entre les îles françaises des Caraïbes et la Guyane. Il entre alors dans le cycle opérationnel des navires de la Marine nationale en réalisant ses missions principales : l’assistance humanitaire en cas de catastrophe naturelle et la lutte contre les trafics illicites en mer.

Le CC De Beaumont d’Autichamp a intégré l’Ecole Navale en 2006. Recruté en tant qu’officier sous contrat (OSC) par le concours externe, il débutera sa carrière sur un chasseur de mines à Brest. Il décide alors de se spécialiser dans la lutte anti sous-marine (LSM) avant de servir sur le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste entre 2009 et 2011. Intégré à l’opération Harmattan en Libye, il profite également de cette affectation pour être employé au sein de l’état-major embarqué du porte-avions Charles de Gaulle. Il rejoint alors les forces de surface et la frégate anti sous-marine Montcalm pour son deuxième déploiement au large de la Libye et la poursuite de sa spécialisation LSM. Diplômé en 2014 de l’école des systèmes de combat et armes navales, il est ensuite embarqué sur la frégate multi-mission Aquitaine puis Auvergne alors bâtiment de la même classe en armement. Il assume le rôle de commandant adjoint opérations (COMOPS) et a notamment été impliqué dans la planification de l’opération Hamilton puis à bord d’un AWACS de l’armée de l’air. Il supervisera enfin les stages LSM de la division d’entraînement avant de rejoindre le BSAOM à Fort-de-France.

Admis au service actif en avril 2020, le BSAOM Dumont d’Urville est le plus récent des bâtiments de la classe D’Entrecasteaux. Bâtiment de soutien polyvalent embarquant 24 marins, il peut réaliser des missions de surveillance maritime, d'assistance humanitaire ou d’urgence et de lutte contre le narcotrafic. Il est conçu pour accueillir à son bord un nombre de passagers conséquent en cas d’évacuation de ressortissants et transporter du fret liquide ou matériel en grande quantité. Basé à Fort-de-France, le Dumont D’Urville mesure 65 mètres de long pour une largeur de 14 mètres et un déplacement de 2300 tonnes. 4 bâtiments de ce type sont en service dans la Marine, tous dans les outre-mer que sont la Nouvelle-Calédonie, la Réunion, Tahiti et la Martinique. En raison de son armement récent, le processus d’attribution de sa ville marraine est en cours de réalisation.

Vos réactions: 
Moyenne: 4.5 (2 votes)
Envoyer