Un nouveau commandant pour le bâtiment-base de plongeurs démineurs Achéron

Publié le 27 Juillet 2020 à 14:15

© J.Vacelet/Marine nationale

Le 24 juillet 2020, le vice-amiral Bernard Velly, chef d’état-major de la force d’action navale, a fait reconnaitre l’enseigne de vaisseau de 1ère classe (EV1) Brice de La Forest Divonne comme commandant du bâtiment-base de plongeurs démineurs (BBPD) Achéron, en remplacement du lieutenant de vaisseau (LV) Benoît Reichert.

Au cours de l’année de commandement du LV Reichert, l’équipage de l’Achéron a conduit de nombreuses sorties à la mer au profit de l’école de plongée de Saint-Mandrier pour participer à la formation des plongeurs-démineurs et des nageurs de combat. Il a également conduit des missions de surveillance des approches maritimes et de police des pêches.

L’EV1 de la Forest Divonne est né le 22 mars 1986 en région centre. Il s’engage en 2007 dans les forces comme militaire du rang, et intègre en 2013 l’École Navale. Au terme de la campagne Jeanne d’Arc 2016, il choisit de rester dans les forces de surface et de se spécialiser dans le domaine des systèmes d’information et de communication. Il est dans un premier temps affecté aux Antilles, sur la frégate de surveillance Germinal. En charge notamment de la navigation et de la mise en œuvre des transmissions, il participe à de nombreuses opérations de lutte contre le narcotrafic, à une mission Corymbe dans le golfe de Guinée et à l’opération Irma d’aide humanitaire à la population de l’Ile de Saint-Martin. Désigné ensuite comme commandant adjoint opérations à bord du bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne en septembre 2018, il prend part en 2019 à la mission Clémenceau, durant laquelle il est déployé avec la Task Force 473 en Méditerranée orientale puis en océan indien.

Construit en 1986 à Cherbourg et admis au service actif en 1987, l’Achéron est un bâtiment de 42 mètres qui a pour mission l’acheminement, la mise en œuvre et le soutien technique médical et opérationnel d’un détachement de 12 plongeurs démineurs opérant en complète autonomie jusqu’à 80 mètres. Il participe également à la formation des plongeurs-démineurs et des nageurs de combat de l'école de plongée de Saint-Mandrier.

Basé à Toulon, il a également participé à de nombreuses missions de contrôle des approches maritimes. A ce titre, il a été, en 2008, le premier navire français engagé dans la lutte contre l’immigration illicite sous l’égide de l’agence européenne Frontex.

En 2011, à la fin du conflit libyen, l’Achéron a été intégré à l’opération Harmattan et a été le premier bâtiment français à entrer dans les ports de Libye pour traiter les munitions dangereuses.

Sa ville marraine est Beaulieu-sur-Mer (Alpes-Maritimes) et l'Achéron parraine la PMM de Perpignan.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer