Manche et mer du Nord - un déploiement multimissions pour le patrouilleur de service public Pluvier

Publié le 2 Juillet 2020 à 10:23

© Marine nationale

Du 19 juin au 27 juin 2020, le patrouilleur de service public Pluvier a effectué un déploiement dans le cadre de la posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM). La PPSM regroupe les missions de défense maritime du territoire (DMT) et d’action de l’Etat en mer (AEM) avec pour objectif commun la surveillance et la protection des approches maritimes.

Dans le cadre de la défense maritime du territoire, le Pluvier et ses 24 membres d’équipage ont appareillé de Cherbourg le 19 juin 2020 pour conduire une opération de surveillance et de renseignement d’intérêt maritime en Manche, naviguant entre les dispositifs de séparation du trafic (DST) des Casquets et du Pas-de-Calais. Objectif : s’assurer du respect par les unités en transit, militaires notamment, du droit maritime international tels que le « droit de passage en transit » (article 38 de la convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM)) dans les détroits internationaux ou encore du « droit de passage inoffensif » (article 17 de la CNUDM) en mer territoriale française.

A l’issue de cette opération, les marins du PSP se sont reconfigurés pour conduire des missions de l’action de l’Etat en mer : la recherche et le sauvetage en mer ainsi que la sécurisation de la navigation dans la zone du détroit du Pas-de-Calais. Zone exposée avec une forte concentration du trafic maritime (près de 25% du trafic maritime mondial), des courants et vents importants et une température de l’eau assez faible, le détroit du Pas-de-Calais concentre une activité dangereuse en nette augmentation décembre 2018 : les tentatives de traversée par vecteur maritime de migrants vers le Royaume-Uni. Depuis ce premier pic d’augmentation des tentatives, un effort a été particulièrement consenti afin de tenir une permanence de moyens à la mer, soutenue par la présence de moyens aériens. Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord s’appuie ainsi, dans la zone de responsabilité du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez, sur la polyvalence de moyens tels que le PSP Pluvier pour mener des opérations de secours ou de sauvetage, pour tous les usagers de la mer dont les migrants sont une des populations. En patrouille depuis le 22 juin 2020, le Pluvier a ainsi conduit, sous coordination du CROSS Gris-Nez, plusieurs opérations de sécurisation et d’assistance pour la sauvegarde de la vie en mer. Après avoir porté assistance à un naufragé le 23 juin, recueilli par un pêcheur, le PSP Pluvier a été engagé à nouveau dans la nuit du 23 au 24 juin pendant plus de 14 heures consécutives. Une opération particulière de recherche, de sécurisation puis de recueil d’une embarcation de fortune de 4 migrants a duré plus de 8 heures. Elle s’est effectuée dans des conditions météorologiques changeantes et avec un trafic commercial important. Cette opération a permis de mettre en évidence l’endurance et la cohésion de l’équipage avec une permanence en mer de son embarcation d’intervention – l’hurricane – nécessitant 4 rotations d’équipage et deux « mess in action » !

La polyvalence du PSP et de son équipage est une nouvelle expression de la capacité d’adaptation et du haut niveau de formation des marins de la force d’action navale cherbourgeoise.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer