Portrait - Second maître Fred

Publié le 25 Juin 2020 à 10:50

© Marine nationale

Fusilier marin à bord du porte-avions (PA) Charles de Gaulle

Son parcours

2013 : Elève à l’École des fusiliers marins

2014 : Affecté au groupe de fusiliers marins (GFM) Méditerranée. Membre d’une équipe de défense et d’interdiction maritime (EDIM), première mission de lutte contre-piraterie aux Seychelles

2015 : 4 mois de mission à Tahiti

2017 : 4 mois de mission à Djibouti

2018 : Obtient le brevet d’aptitude technique (BAT) de fusilier marin

2019 : Affecté sur le porte-avions Charles de Gaulle au sein du service « vie » en tant que chef d’équipe

Meilleur souvenir

C’était à Djibouti. On travaillait avec les commandos. Avant ça, jamais je n’aurais imaginé pouvoir faire ce que j’ai fait en terme opérationnel, comme monter dans d’un Caïman Marine, en descendre de jour comme de nuit, tirer à l’armement gros calibre…

 

Focus

Déployé à terre ou à bord des bâtiments de la marine, le fusilier marin veille à la protection des sites sensibles, au respect de l'ordre et des consignes de sécurité. À terre, il participe à la protection-défense des sites de la marine : les bases navales et d’aéronautique navale, les sites et activités liées à la dissuasion, les bâtiments et éléments déployés en mission et les navires civils sensibles en transit dans les zones à risque.

À bord, sur un porte-avions ou une frégate, il est responsable de l’organisation interne et de la discipline du bord. À ce titre, il est l’un des principaux adjoints du commandement. Le fusilier marin participe également à l’entraînement et à l’aguerrissent de l’équipage. Pendant sa carrière, il peut progresser en responsabilité (opérateur, chef d’équipe, chef d’escouade, etc.) et se spécialiser dans les filières « commando » et/ou « cynotechnicien ». Ce métier est accessible de la 3ème au BAC, en tant que matelot de la flotte ou officier marinier dont les contrats initiaux sont respectivement de 4 ou 10 ans en fonction de la filière choisie.


 

Portrait

Arrivé dans la Marine en 2013, le second maître Fred rejoint l’École des fusiliers marins à Lorient. En intégrant la famille des fusiliers, il est séduit par la grande cohésion qui règne dans ce corps. Une aubaine pour lui qui, en rejoignant la Marine, a dû s’éloigner de sa famille restée à Tahiti. Pendant six ans, il sera affecté au groupement de fusiliers marins Méditerranée. Il y assurera des missions de protection des installations de la Marine mais sera également mis pour emploi sur des unités envoyées dans des zones d’intérêt stratégique, comme les Seychelles en 2014. Dans le cadre de la lutte contre la piraterie il y sera membre d’équipes de visites. Il est également déployé à plusieurs reprises pour assurer des missions de protection, en 2015 à Tahiti, en 2017 à Djibouti et en 2019 à Abu Dhabi. En novembre 2019, il est affecté sur le porte-avions Charles de Gaulle, tout d’abord à la compagnie de fusiliers marins du bord, puis un mois plus tard au sein de la cellule d’entrainement et de formation à la défense militaire du service « Vie ». Le second maître Fred y participe à la formation de l’équipage. Il est notamment l’adjoint du chargé de la formation « armement » et, à ce titre, encadre les différentes séances de tir effectuées à bord. Il participe aussi à la formation des marins aux techniques d’interventions opérationnelles rapprochées (TIOR). Depuis qu’il est à ce poste il a délivré des formations à près de 300 membres de l’équipage.

Dans le cadre du service à bord, le second maître Fred exerce également des fonctions transverses. Rôle équivalant à une police embarquée, il fait respecter la discipline sur le porte-avions. En plus de ces différentes missions il est un peu le « grand frère » non seulement des marins qu’il a sous sa responsabilité, mais également de bon nombre de membres d’équipage en provenance des départements ou territoires ultramarins. Il les conseille au quotidien et s’assure de leur bonne conduite à bord.

La rédaction

Extrait du Cols Bleus N°3087 - Juin 2020 - Sur le pont ! Fiers de nos marins

 

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer