La dernière de La Moqueuse

Publié le 11 Juin 2020 à 09:50

© Marine nationale

C’est par une patrouille dans les îles Loyauté, que La Moqueuse, patrouilleur de 400 tonnes, tire sa révérence suite à 34 ans de service. L’équipage boucle l’équivalent de 21 tours du monde, soit plus de 467 550 miles nautiques avec une dernière mission du 11 au 15 mai 2020.

Mise à l’eau en avril 1986 à Cherbourg, elle rejoint Nouméa seulement quelques mois plus tard, le 28 juin. Elle aura navigué l’équivalent de sept années continues et faisant escale des dizaines de fois depuis Wallis et Futuna jusqu’aux îles Fidji, en passant par l’Australie, touchée 39 fois.

Sa devise, « sourire et vaincre », illustrera chaque mission. Alors qu’elle n’était pas encore arrivée dans les eaux du territoire, La Moqueuse secourt plusieurs centaines de vietnamiens, victimes du phénomène des boats people. Plus tard, elle porte assistance à deux pêcheurs à la dérive pendant plusieurs jours après le naufrage de leur embarcation. La Moqueuse s’est également fait remarquer par son soutien lors de la prise d’otages d’Ouvéa en 1988. Elle participa activement à la police des pêches, notamment via les différentes phases de l’opération UATIO destinée à la protection des ressources marines menacées par les blue boats, navires vietnamiens s’adonnant à la pêche illégale d’holothuries. Enfin, elle prit part, tous les deux ans, à l’exercice Croix du Sud, entraînement conjoint interarmées et international.

La Moqueuse, parrainée par Futuna, sera remplacée par un nouveau patrouilleur outre-mer à l’horizon 2022. Ce bâtiment, disposant des dernières avancées techniques dont un drone, prendra donc sa relève pour conduire les missions menées par la Marine au profit des forces armées en Nouvelle-Calédonie .

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer