Reprise des escales pour la frégate de surveillance Prairial

Publié le 10 Juin 2020 à 16:46

© EMA

Du 24 au 27 mai, dans le cadre de ses missions de surveillance de la zone économique exclusive (ZEE) et de police des pêches qu’elle effectue au sein des Forces armées en Polynésie française (FAPF), la frégate de surveillance Prairial a fait escale à Nuku Hiva aux îles Marquises, à 1400 kilomètres de Tahiti.

Depuis le début de la crise sanitaire, les bâtiments de la Marine nationale ont considérablement restreint leurs escales, limitées pour la plupart aux besoins logistiques, afin de maîtriser le risque de contamination. Toutefois, l’évolution particulièrement positive de la situation sanitaire en Polynésie française a permis une reprise des activités courantes, anticipée par rapport à la métropole tout en maintenant une sécurité sanitaire.

L’escale aura également permis de renforcer les liens entre les FAPF et la population de ces îles isolées, qui se préoccupe particulièrement de la préservation de sa ressource halieutique. La présence d’un bâtiment militaire dans la zone a été ainsi saluée, notamment en raison de sa mission de police des pêches, permettant de réaffirmer que la ZEE est étroitement surveillée.

Les 950 militaires des forces armées en Polynésie française (FAPF) constituent un dispositif interarmées prépositionné à dominante Marine, qui, avec les Forces armées en Nouvelle Calédonie (FANC), a pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France sur le « théâtre Asie Pacifique ». Il permet à la France d’assumer sa place de nation riveraine du Pacifique, d’intervenir en cas de catastrophe naturelle mais également de lutter contre les menaces grandissantes comme les trafics illégaux et d’animer la coopération militaire régionale avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique.

Sources : État-major des armées
Droits : EMA

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer