Les forces de surface toulonnaises à l’entraînement pour GABIAN 20.1.1

Publié le 5 Juin 2020 à 12:38

© Marine nationale

Malgré la crise du COVID-19, les forces de surface de la Marine n’ont jamais cessé de s’entraîner, afin de rester « parées » pour les opérations en toutes circonstances.

C’est dans cette optique que l’exercice GABIAN  s’est tenue au large des côtes varoises, du 25 au 29 mai 2020. , Cette deuxième édition a regroupé sept navires de combat, servis par plus de 500 marins en phase de préparation d’un prochain déploiement opérationnel.

Dans le strict respect des mesures de prévention et des règles sanitaires à bord des bâtiments de la Marine, la frégate La Fayette (bâtiment pilote de l’entraînement), le bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Marne, les patrouilleurs de haute mer (PHM) Commandant Bouan et Commandant Ducuing, les chasseurs de mines tripartites (CMT) Lyre et Capricorne, et enfin le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Seine ont ainsi conduit un large panel d’entraînement mutuel dans le zone d’exercice de la Méditerranée.

Tirs d’artillerie, ravitaillements à la mer, remorquages, exercices de lutte anti-aérienne, assistances à navires en difficulté, ou encore évolutions tactiques répétées, les nombreuses activités conduites auront permis aux équipages de faire leurs « gammes » et de renouer avec la vie embarquée après plusieurs semaines marquées par l’application des mesures de prévention du risque COVID-19 à quai.

De plus, la présence du groupe GABIAN 20.1.1 avait également pour objectif d’entretenir le savoir-faire en matière de mise en œuvre de l’aviation embarquée des bâtiments et de soutenir une campagne de qualifications aéronautiques et tactiques au profit des flottilles 31F, 35F et 36F de la BAN de Hyères, ceci afin d’appuyer la dynamique de montée en puissance des équipages d’hélicoptère dans l’optique du format des bâtiment à double équipage et de l’arrivée de la flotte intérimaire.

Si cette édition de GABIAN 20.1.1 a été une semaine d’entraînement soutenue permettant à chaque bâtiment d’être au rendez-vous des déploiements opérationnels à venir cet été, elle a aussi été l’occasion de rappeler l’importance des prérogatives d’action de l’Etat en mer (AEM) des unités de la Marine, lorsque dans la soirée du lundi 25 mai, la frégate La Fayette a été détachée pour porter assistance à un pêcheur en difficulté au large de l’île du Levant.

Retour sur cette opération 

Dans la soirée du lundi 25 mai, la frégate La Fayette perçoit un message de détresse d’un bâtiment de pêche, le Bettina Louna Devi, à la dérive au sud-est de Porquerolles en raison du blocage de son hélice prise dans sa palangre.

La frégate déployée au large des îles d’or intervient et envoie une embarcation dotée d’une équipe de plongeurs afin de libérer l’hélice avant la tombée de la nuit.

Cette intervention, coordonnée avec le Centre régional opérationnel de sauvetage et de surveillance (CROSS) MED et le sémaphore du Cap Camarat, a permis au Bettina Louna Devi de repartir dans les meilleurs délais en direction de son port d’attache (La Londe-les-Maures).

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer