Résilience - témoignage du second maître Jérôme, fusilier marin à bord du Dixmude

Publié le 29 Mai 2020 à 12:27

© Marine nationale

Le second maître (SM) Jérôme est fusilier marin, il est affecté au bureau service courant (BSC) du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Dixmude.

 

Engagé dans la Marine nationale depuis mai 2008, le SM Jérôme a découvert la Marine grâce à ses échanges avec un conseiller d’orientation Marine d’un Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA). Aujourd’hui, son métier lui permet de servir son pays, tout en voyageant.

 

Quel est votre rôle à bord du porte-hélicoptères amphibie Dixmude ?

Je suis fusilier marin à bord du porte-hélicoptères amphibie Dixmude. Affecté au service courant du PHA, mon rôle est de contrôler que les personnels embarqués, marins ou en détachements, restent disciplinés tant dans le port de leur tenue que dans leur comportement. Je suis également en charge du cahier de mouvements rationnaires (CMR) qui permet un suivi du nombre de personnels embarqués afin que le bureau des ressources humaines ou encore les commis puissent adapter l’administratif ou les repas, par exemple.

Nous représentons également le bord lors des cérémonies et visites d’autorités en participant à la garde d’honneur.

 

En quoi votre métier a changé pendant l’opération Résilience ?

Dans le contexte sanitaire de l’opération Résilience, nous avons dû accentuer notre mission de contrôle. En effet, il a fallu augmenter la cadence des rondes à bord du PHA, de jour comme de nuit, pour veiller à faire respecter les gestes barrières, les distanciations sociales ou encore le port du masque à chaque personnel embarqué. Chaque jour, nous devions sensibiliser les marins et les détachements à respecter les consignes, notamment lors des créneaux de repas, les lieux de distraction et les différents ateliers de travail.

Ce sont des tâches contraignantes mais en contrepartie, nous avons eu la chance de traverser l’Atlantique, une première pour ma part, et de découvrir de nouvelles îles.

 

Quelles sont vos perspectives pour la suite ?

J’espère être sélectionné pour suivre le cours du brevet supérieur (BS) de ma spécialité. Pour cela, je prépare le niveau de formation supérieure ainsi que le stage de plongée. L’objectif étant de partir au BS, avec ce stage en poche !

En savoir plus sur la spécialité de fusilier marin sur EtreMarin.fr

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer