Premiers essais L22 par la FREMM Normandie - un moment historique !

Publié le 26 Mars 2020 à 09:18

© Marine nationale

Depuis la nuit des temps, l’homme cherche à voir derrière son horizon visuel et à partager l’information avec ses partenaires pour le cas échéant, coordonner son action vis-à-vis de ses potentiels adversaires.

 

Le partage de l’information tactique entre unités militaires reste aujourd’hui un enjeu primordial pour assurer l’interopérabilité de nos forces. Il facilite la coordination des moyens dans la recherche de renseignements, facilite la prévention des engagements fratricides et permet d’optimiser la mise en œuvre des armes pour se répartir les menaces sur un théâtre d’opérations. Ces dernières années, des experts de différents pays OTAN ont défini un nouveau standard de liaison sécurisée et durcie pour la transmission et la réception sans-fil d'informations tactiques entre des unités militaires : la L22.

A l’occasion de son déploiement de longue durée, la FREMM Normandie a testé ce nouvel outil de pointe avec les marines alliées du Canada et des Pays-Bas. Ces essais réalisés en Atlantique nord et en mer du Nord ont permis, pour la première fois, à des nations partenaires de mettre en œuvre cette nouvelle liaison avec une unité militaire française. En particulier, la Normandie a réalisé les premiers échanges bilatéraux de pistes offrant une image du théâtre commune avec la marine hollandaise. Cette ouverture de domaine offre à la Marine une nouvelle capacité d’intégration à une force multinationale.

 

Cette réussite est un nouveau jalon dans la maîtrise de la « L22 » qui à terme remplacera la « L11 », version de liaison de données tactiques conçue dans les années 1960.  Cette nouvelle génération de liaison de données tactiques offre de nombreux avantages. Elle répond aux derniers standards en termes de sécurisation de l’information et de sûreté de transmission par la réorganisation dynamique du réseau de communication et l’emploi combiné d’un maillage de transmission HF et UHF avec possibilité d’évasion de fréquences. Les liaisons UHF sont destinées aux transmissions à portée optique uniquement et les liaisons HF aux transmissions à longue portée. Le recours aux transmissions radios lui offre l’avantage stratégique de ne pas dépendre des réseaux satellites.

 

Enfin, cette L22 reste compatible avec d’autres liaisons « L11 » ou « L16 » et offre une vraie profondeur avec une portée d’échange au-delà de l’horizon. Grâce à ces avantages, la « L22 » est adaptée à tous les domaines de lutte et en particulier la lutte anti-navire et la lutte anti-sous-marine, domaines d’excellence des frégates multi-missions.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer