Opération « Police des pêches » pour le Floréal à proximité de l’archipel des îles Glorieuses

Publié le 27 Février 2020 à 16:25

© EMA

Le 21 février 2020, poursuivant sa mission de surveillance dans la zone sud de l'océan Indien (FAZSOI), la frégate de surveillance (FS) Floréal a intercepté un navire de pêche sans pavillon dans la zone économique exclusive (ZEE) des îles Glorieuses, à proximité du banc du Leven.

Détecté par l'hélicoptère embarqué Panther, le navire long d'une dizaine de mètres, a été intercepté après guidage par l'embarcation rapide de drome opérationnelle du Floréal. L'équipe de visite du bord a ainsi pu constater plusieurs infractions. En effet, une grande quantité de matériel de plongée et 300 kilos d'holothuries, dont la pêche est prohibée, ont été trouvés à bord.

Cette zone étant sous juridiction des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), la pêche y est réglementée. Ainsi, conformément à la législation, le produit de cette pêche illégale a été relâché à la mer et le matériel de pêche appréhendé. A l'issue des investigations, le navire et ses occupants ont pu reprendre leur route vers Madagascar.

Les eaux territoriales des îles Eparses, dépendant du district des TAAF, sont particulièrement riches de leur biodiversité et de leurs ressources halieutiques. Cette interception démontre l'intérêt des actions de surveillance menées par les FAZSOI dans une région isolée et en proie à la pêche illégale.

Ayant appareillé de Maputo il y a plus de quinze jours, la FS Floréal continue de poursuivre sa mission qui la mènera à Madagascar dans les jours prochains, avant un retour à son port-base de La Réunion début mars.

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer