Opération Chammal - la Ministre des armées salue l’engagement des marins du groupe aéronaval

Publié le 19 Février 2020 à 16:32

© Marine nationale

Un mois après l’appareillage du porte-avions Charles de Gaulle, la ministre des Armées Florence Parly s’est rendue à bord le mardi 18 février 2020 alors que celui-ci est déployé avec son groupe aéronaval (GAN) en Méditerranée orientale dans le cadre de l’opération Chammal de lutte contre le terrorisme, volet français de l’opération Inherent resolve.

Accueillie par le l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine, la ministre des Armées s’est adressée aux marins du GAN à qui elle a rappelé l’objectif premier du déploiement Foch : « Chasser l’ombre qui enveloppe encore le Levant, et qui pèse sur l’Europe. Anéantir Daech, et le faire durablement. Ne l’oublions jamais : la lutte contre le terrorisme est notre première priorité à tous. »

Après une présentation de la mission et de nombreux échanges avec l’équipage, Florence Parly a ainsi pu exprimer aux marins du porte-avions et du groupe aéronaval l’importance que revêt leur participation à l’opération Chammal, volet français de la coalition internationale contre le terrorisme. « Vous êtes en première ligne. Vous êtes au contact. Vous êtes le pavillon de la liberté, celle qui ne se soumet jamais et qui lutte férocement pour prospérer » a-t-elle ainsi déclaré en mettant particulièrement en valeur l’engagement des marins et « l’élément incontournable et essentiel de la coalition internationale contre « Daech » que constitue le porte-avions Charles de Gaulle et son escorte, véritable outil de projection de puissance, avec « une force de frappe sans pareil ».

Outre sa participation à la mission Chammal, le groupe aéronaval contribue en Méditerranée orientale à l’appréciation autonome de situation dans cette zone d’intérêt stratégique. Cet intérêt incarné par la présence du porte-avions, la ministre des Armées l’a également rappelé dans son allocution : « la France protège ses enfants ; la France protège l’Europe […] c’est aussi un signal de paix que projette notre présence en Méditerranée orientale. Au carrefour de ce vieux monde, de cette mer chatoyante, nous maintenons une présence permanente, nous portons cette liberté chère entre toutes aux marins : celle de naviguer […] c’est notre vision de l’Europe, qui doit être faite de solidarité. »

Le groupe aéronaval, actuellement constitué du porte-avions Charles de Gaulle, du groupe aérien embarqué, de la FDA Chevalier Paul, des FREMM Auvergne et Bretagne, de la FLF Surcouf, du pétrolier ravitailleur Var et d’un sous-marin nucléaire d’attaque, a quitté Toulon le 21 janvier pour la mission Foch. Il intègre actuellement une frégate américaine, l’USS Ross, et une frégate grecque, le Psara. Ensemble ils participent à des actions de coopération avec les pays partenaires de la France. Le GAN poursuivra sa mission en Atlantique puis en mer du Nord pour maintenir le très haut niveau d’interopérabilité avec nos partenaires européens et de l’OTAN. Il intégrera alors dans son escorte des frégates allemande, belge, espagnole, néerlandaise et portugaise.

Sources : Marine nationale

Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer