Le patrouilleur de haute mer Commandant Bouan embarque un officier nigérian

Publié le 13 Février 2020 à 13:47

© Marine nationale

Image d’une coopération franco-nigériane en plein essor, le patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan a accueilli à son bord un officier nigérian, l’enseigne de vaisseau Tossé, pour un embarquement de 15 jours entre Dakar et Lagos.

Chef de quart navigation à bord du patrouilleur nigérian N’Guru, l’enseigne de vaisseau Tossé a été assisté pendant ses premiers quarts d’un marin du Commandant Bouan pour traduire les ordres réglementaires en français. Rapidement, il a été en mesure de prendre la manœuvre, sans avoir besoin d’intermédiaire.  

Durant deux semaines, cet officier nigérian a pu assister, avec un grand intérêt, à un panel varié d’activités, loin de son port base, en observant les méthodes françaises lors de l’opération de surveillance des pêches Sardinelle, au large de l’Afrique de l’Ouest, et au cours d’une opération de lutte contre le narcotrafic ayant conduit à la saisie de plus de 400 kilogrammes de cocaïne par la marine ivoirienne.

« Je ne pensais pas avoir l’opportunité de prendre la manœuvre, encore moins en français en si peu de temps. J’ai été impressionné par l’équipage, qui travaille nuit et jour, sans relâche avec une grande efficacité et une joie de vivre manifeste. Je suis très reconnaissant d’avoir eu la chance de vivre deux semaines comme un marin français, même si j’aurais vraiment aimé prolonger cette expérience et franchir l’équateur », témoigne l’enseigne de vaisseau Tossé.

La Marine nigériane se déploie régulièrement en haute mer et réalise des patrouilles régionales vers le Bénin, le Ghana et parfois jusqu’en Gambie, privilégiant les pays anglophones. Elle conserve des partenariats de formation forts avec les marines du Commonwealth, organisation que le Nigéria a rejoint en 1994.

L’embarquement d’officiers étrangers est l’un des objectifs de coopération de l’opération Corymbe. Après le passage de cet officier nigérian, il est prévu que le PHM Commandant Bouan embarque deux officiers gabonais et un officier mauritanien au cours de sa mission.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer