Le patrouilleur de haute mer Commandant Bouan participe à l’opération de contrôle des pêches « Sardinelle »

Publié le 3 Février 2020 à 09:48

© Marine nationale

Du 23 au 25 janvier, le patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan, actuellement déployé en mission Corymbe, a participé à l’opération de contrôle des pêches « Sardinelle » dans les zones économiques exclusives (ZEE) du Sénégal et de la Gambie. L’opération « Sardinelle » visait à lutter contre la pêche illicite dans le cadre du projet d’action européen pour l’amélioration de la gouvernance régionale de la pêche en Afrique de l’Ouest (PESCAO). Cette mission officielle était la troisième depuis le lancement du PESCAO en 2018.

Accompagné d’un patrouilleur sénégalais, d’un patrouilleur gambien, et embarquant des inspecteurs-contrôleurs des pêches de ces deux Etats, le PHM Commandant Bouan a assuré la couverture radar de la zone dont il a retransmis les détections vers la commission sous-régionale des pêches, à Dakar. Au total, durant les trois jours de l’opération, 10 navires de pêche ont été contrôlés et 3 infractions enregistrées.

Convaincus de la nécessité d’assurer un contrôle strict de l’exploitation halieutique industrielle de leur ZEE, le Sénégal et la Gambie veillent au respect de la règlementation. A l’occasion du 45ème anniversaire de sa Marine, le Sénégal a d’ailleurs annoncé de nouveaux investissements pour acquérir des patrouilleurs de haute mer supplémentaires destinés à renforcer la sécurité maritime.

L’efficacité de cette coopération bénéficie aussi de l’expertise acquise par la Marine nationale durant les missions Corymbe qui voient se déployer au moins un bâtiment français en quasi-permanence dans le golfe de Guinée, avec l’objectif de soutenir l’action et la montée en puissance des pays riverains pour assurer la sécurité maritime de la zone. L’opération « Sardinelle » a ainsi permis à la commission sous-régionale des pêches de Dakar de coordonner pendant 3 jours l’action de patrouilleurs français, sénégalais, gambien, mauritanien et cap-verdien pour le contrôle de leur ZEE.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer