CECLANT à bord du patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan pour le 45ème anniversaire de la Marine sénégalaise

Publié le 29 Janvier 2020 à 17:04

© EMA

Le 22 janvier, le Sénégal a célébré le 45ème anniversaire de sa Marine, en présence du chef d’état-major des Armées sénégalais, le général Birame Diop. Partenaire de premier plan, la Marine française y était représentée par le vice-amiral d’escadre Jean-Louis Lozier, commandant en chef pour l’Atlantique (CECLANT), et contrôleur opérationnel des unités françaises déployées au sein de l’opération Corymbe. La présence du patrouilleur de haute mer Commandant Bouan, déployé pour le 150ème mandat de l’opération Corymbe, a également contribué à marquer la relation d’amitié et de coopération forte qui existe aujourd’hui entre les Marines française et sénégalaise.

A l’occasion de ce 45ème anniversaire, le Commandant Bouan a été au cœur des évènements, honoré par la visite à bord du CECLANT, ainsi que de nombreuses délégations de militaires sénégalais et français, mais aussi d’écoliers et d’industriels ayant participé au Forum international sur la Sécurité Maritime qui s’est tenu à Dakar le 20 janvier.

Point d’appui logistique incontournable de l’opération Corymbe, Dakar accueille tous les bâtiments déployés dans le golfe de Guinée grâce à son statut de « porte d’entrée » de la zone. Sa station navale, armée par une quinzaine de marins français appartenant au éléments français stationnés au Sénégal (EFS), assure en permanence le soutien des bâtiments français en mission et apporte à la Marine sénégalaise, ainsi qu’aux marines régionales, un concours précieux et une expertise navale reconnue. Le Commandant Bouan, parti de Toulon le 13 janvier dernier, assurera ainsi jusqu’à la fin du mois de mars, la présence française dans le Golfe de Guinée.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère des armées

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer