Les marins du ciel comptent désormais 5 nouveaux pilotes

Publié le 17 Janvier 2020 à 14:40

©Audrey Agostinelli/Marine Nationale

Le 17 janvier 2019, le contre-amiral Guillaume Goutay, commandant la force de l’aéronautique navale, a présidé une cérémonie de remise de brevets de pilote d’aéronautique navale à l’école de spécialisation sur hélicoptères embarqués (ESHE/22S).

En présence du capitaine de vaisseau Henri Berling, commandant la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic et du capitaine de corvette Julien Clerget-Gurnaud, commandant l’ESHE/22S, les marins du ciel, les familles, amis et collègues des cinq jeunes brevetés se sont déplacés en nombre pour entourer les nouveaux pilotes qui rejoindront dans les prochains jours leur nouvelle flottille pour acquérir leur première qualification opérationnelle de pilote d’hélicoptère embarqué.

 

La montée en puissance de l’ESHE/22S, initiée depuis l’arrivée des Dauphin en 2018, fournit un vecteur unique et performant pour l’ensemble des formations dévolues au personnel navigant sur hélicoptères : pilotes, chefs cargo treuillistes, plongeurs d’hélicoptère ainsi que technicien d’aéronautique (TACAé) et stagiaires interarmées.

Cette cérémonie marque pour Antoine, Romain, Vincent, Rhodric et Paul, la fin d’une formation exigeante initiée en novembre 2015. Entreprise par les sélections à l’escadrille 50S sur la BAN de Lanvéoc-Poulmic, celle-ci s’est poursuivie à Dax (Landes) ainsi qu’au Luc en Provence (Var). Elle prend fin à l’ESHE à Lanvéoc, refermant symboliquement la boucle sur les lieux de leurs débuts. Ils y ont appris le travail en équipage et les missions de treuillage, appontage, survol maritime et transport de charge sous élingue, cœur de leur futur métier. Par ailleurs, c’est la première formation qui a été dispensée exclusivement sur Dauphin N3.

Romain, originaire de Haute Savoie, passionné de rugby et d’aéronautique navale a rejoint le lycée militaire d’Aix en Provence dans le but d’intégrer un cursus de pilote dans les armées. Il a par la suite, suivi son cursus de pilote embarqué avec détermination et passion.

Rhodric vient quant à lui de la région parisienne, et a suivi une scolarité franco-allemande. Curieux de nature, il décide de s’orienter vers la voie de l’aéronautique. Il suit alors un stage de mécanique aéronautique, passe une licence d’avion léger et travaille pendant 6 mois à l’aéroport de Munich. Lors de sa 1ère année d’ingénieur à Karlsruhe en Allemagne, il choisit de postuler au cursus EOPAN. Il appréhende avec intérêt et curiosité la diversité des missions auxquelles il pourra participer dans ses futures missions.

Le contre-amiral Goutay, pilote d’hélicoptère comme eux, leur a prodigué quelques conseils : « N’oubliez jamais que vous êtes avant tout des Marins. Vous ne serez jamais un bon officier-pilote, un bon commandant d’aéronef, un fin tacticien si vous perdez de vue ce principe élémentaire. Nous sommes, vous êtes, à partir d’aujourd’hui les ailes de la mer ». Ce macaron, ils devront dorénavant le porter fièrement « Ses ailes vous portent dans l’accomplissement de vos missions, son étoile vous guide sur le chemin de la sécurité, son ancre vous retient à l’expérience de vos anciens et sa couronne vous attend dans le succès de vos opérations. Il est le signe visible que vous devenez des pilotes dont la vocation est de se préparer au combat et, le cas échéant, de s’y confronter. Ayez à l’esprit les sacrifices de nos anciens qui ont payé de leur vie leur engagement. »

Antoine, Romain, Vincent, Rhodric et Paul s’envolent dès à présent vers les flottilles 35F et 36F prêts à construire leur carrière de pilote opérationnel embarqué à bord des bâtiments de la marine nationale.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer