Cherbourg - Un esprit d’équipage au service des opérations

Publié le 9 Décembre 2019 à 11:31

© P.DESPLATS / Marine nationale - La base navale de Cherbourg.

« La base navale garantit la disponibilité technique et la capacité des navires à appareiller, ce qui conditionne la réussite des missions de l’action de l’État en mer », indique le capitaine de vaisseau Pouliquen, commandant la base navale (BN) de Cherbourg.

Le premier soutien apporté aux unités par la base est, tout d’abord, celui du service des moyens portuaires (SMP). Ces derniers sont chargés de la mise en œuvre de remorqueurs et de pousseurs pour aider à l’appareillage ou à l’accostage des bâtiments, et assurent également les manœuvres des portes de bassins de la BN comme de la partie dédiée à la direction générale de l’armement (DGA). Les ateliers militaires de soutien (AMS), placés sous tutelle métier du service logistique de la Marine, apportent, eux, une réactivité essentielle face aux imprévus que peuvent connaître les unités, ainsi qu’une réelle expertise grâce à leur connaissance approfondie des bâtiments qui œuvrent sur l’ensemble de la façade. La gendarmerie maritime, déployée de Granville à la frontière belge, bénéficie, par exemple, de ce soutien lorsqu’elle a besoin d’effectuer des travaux de réparation.

L’accueil du marin et de sa famille

En lien avec l’unité de soutien des infrastructures de la Défense (Usid) de Cherbourg, de nouveaux bureaux et hébergements ont été construits ou sont en projet de construction pour accueillir à terme les doubles équipages. D’autres ont été modernisés pour améliorer la qualité de vie des marins conformément au plan hébergement de la Loi de programmation militaire 2019-2025. De nombreux services sont également mis à la disposition des marins et de leurs familles pour faciliter leur arrivée et leur quotidien. Cherbourg a été, par exemple, la première base navale à avoir mis en place un pôle Atlas, qui agrège un ensemble de services. Un deuxième a été créé à l’extérieur de la base, destiné, lui, aux familles.

À Cherbourg, il existe une dynamique très forte d’intégration familiale. Elle commence avant même l’arrivée du marin. Chaque nouvel affecté est tout d’abord informé par e-mail des prestations disponibles à Cherbourg ou, encore, des procédures pour obtenir un logement… Vient ensuite la soirée des nouveaux arrivants, à la Cité de la mer en présence du maire de Cherbourg qui permet de présenter toutes les prestations proposées au sein de la base de Défense : l’antenne du centre médical et le service de psychologie appliquée (SLPA) qui ouvrent par exemple leurs portes aux familles le mercredi après-midi, les berceaux réservés auprès de crèches conventionnées pour les enfants des marins... Enfin, un effort significatif est fait au profit des marins célibataires géographiques : une vingtaine de studios avec kitchenette ont été construits au sein du cercle Chantereyne et des navettes sont mises en place à destination de Brest et Lorient.

Comme la pratique du sport reste un élément essentiel de la préparation opérationnelle et de l’épanouissement du marin, la base accueille désormais un « city stade » au niveau des hébergements et les marins peuvent aussi profiter des installations sportives en heures non ouvrables. L’esprit d’équipage est enfin entretenu grâce au sport à travers divers challenges sportifs internes et franco-britanniques, dont le challenge féminin de rugby Violette Szabo.

Extrait du Cols Bleus N°3084 - Décembre 2019 - Manche-mer du Nord - Une région stratégique pour la Marine

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer