Formation de membres de la haute fonction publique ivoirienne à bord de la Somme

Publié le 19 Novembre 2019 à 10:12

© EMA

Dans le cadre de son déploiement en mission Corymbe et à la suite de sa participation à l’exercice Grand African NEMO 2019 concernant la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme a accueilli douze hauts fonctionnaires ivoiriens du 7 au 8 novembre 2019 lors d’un transit entre Tema (Ghana) et Abidjan (Côte d’Ivoire).

Cet embarquement a été pour l’ensemble des participants une découverte de la vie à bord et l’occasion pour eux de compléter leur formation en matière d’action de l’état en mer (AEM). En effet, depuis 2016, l’office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a mis en place des modules de formation juridiques au profit d’acteurs ivoiriens ayant des fonctions pouvant les amener à intervenir dans le domaine de l’AEM.

L’objectif de ces formations est de renforcer les capacités de la Côte d’Ivoire à lutter contre les associations criminelles qui, depuis peu, se montrent plus actives dans le golfe de Guinée que dans l’océan Indien. Ces fonctionnaires ont ainsi approfondi in situ leurs connaissances théoriques du droit de la mer en confrontant leurs visions de l’AEM aux procédures appliquées par une équipe de visite française.

Après un module « analyse du droit de la mer », puis un second module pratique durant lequel un procès de piraterie a été simulé, le troisième a été dédié aux explications de différents acteurs du bord sur l’organisation française de lutte contre le narcotrafic. Une explication du concept des mesures de rétentions et de privation de libertés a également été réalisée par le bord avant une présentation menée par le commandant de la Somme et le commandant adjoint opérations sur le rôle d’une équipe de visite. Enfin, les néo-embarqués ont pu assister à un auto-exercice de visite commenté par l’officier pont.

Cette démonstration de procédures et de savoir-faire leur a permis de mieux appréhender les difficultés rencontrées par une équipe de visite en mer. Plus globalement, ce passage sur la Somme leur a fourni une nouvelle grille de lecture des procès-verbaux dressés par leurs équipes de visites.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère des armées

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer