Deux marins-pêcheurs retrouvés sains et saufs après 30 heures de dérive au large de la Réunion

Publié le 1 Octobre 2019 à 14:52

© Marine nationale

Vendredi 27 septembre, deux marins pêcheurs en difficultés au large de La Réunion ont été secouru par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion. Les deux hommes, qui étaient partis pour 48 heures de pêche, n’avaient plus donné de nouvelles à leur famille qui a donné l’alerte.

Grâce aux informations de dérive très précises, transmises par les navires de pêche en mer, le CROSS parvient à déterminer une zone probable où retrouver les deux marins.

Sur la base de cette analyse, il active sans délai un dispositif de recherche centré sur cette zone située à 110 km environ à l’Ouest de La Réunion. Au cours de la nuit, les premières recherches sont conduites avec l’appui des navires de pêche et de commerce en transit dans la zone. Au lever du jour, ce dispositif est complété par un aéronef de l’armée de l’air de type Casa 235 envoyé en mission depuis Gillot pour participer aux opérations de recherche. Cet appareil des forces armées de la zone sud de l’océan indien (FAZSOI) est stationné au DA 181.

Peu après 08h00, le porte-conteneurs Silvia, battant pavillon des Îles Marshall, dérouté par le CROSS vers la zone de recherche détecte des signaux lumineux non loin de sa position. Le Casa de l’armée de l’air rallie la position et confirme la présence des deux marins pêcheurs, en vie, sur leur navire. Ils sont alors récupérés à bord du porte-conteneurs Silvia. Le bilan médical effectué par le centre de consultation médicale maritime (CCMM) de Toulouse, contacté par le CROSS est rassurant : aucune blessure grave n’est constatée.

Le CROSS a alors organisé le retour des marins. Le Silvia a ensuite fait route vers la Réunion où les marins rescapés ont été débarqués avec l’appui de la vedette de la station SNSM de Saint Gilles les Bains.

 Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

 

 

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer